Lundi 28-09-2020
Rechercher un article
   
   
 
Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez-nous
 
Post Scriptum  
 
 
 
Pour une socit civile active sur le terrain
 
 
Mise à jour : 28-09-2020
 
Partant du fait que le président de la République, Monsieur Abdelmadjid Tebboune est décidé plus que jamais à rendre " l'âme " à la société civile afin qu'elle s'arme des outils nécessaires à l'édification de l'Algérie nouvelle, la mise en œuvre de la démocratie participative est de l'avis de tous les spécialistes la meilleure voie adaptée aux réalités et aux besoins de l'activité associative en tant que " contributeur " dans le cadre de la démocratie participative Dans cette voie, la nouvelle Constitution institue des mécanismes participatifs de dialogue et de concertation. Le préambule du projet de révision de la Constitution titre dans un de ses paragraphes ce qui suit : " Reconnaissant l'énorme potentiel que constitue la jeunesse algérienne, prenant acte de son aptitude et sa détermination à relever les défis politiques, économiques, sociaux et culturels du pays, et déterminé à l'associer effectivement à la construction de celui-ci et à la sauvegarde des intérêts des générations futures, en lui garantissant une formation de qualité assurée par les instituions de l'Etat ". C'est simple à comprendre : la révision de la Constitution qui sera soumise à référendum populaire le 1er novembre prochain, a consacré une grande partie à la jeunesse, à la démocratie participative et le rôle de la société civile dans la prise de décisions, au service de l'intérêt suprême de la nation. D'ailleurs, le chef de l'Etat ayant abordé ce sujet à plusieurs occasions a appelé à une réflexion visant à identifier des pistes d'action destinées à renforcer la liberté d'association et à optimiser la contribution de la jeunesse et du mouvement associatif  à la construction de la nouvelle Algérie solidaire, prospère, inclusive et démocratique.
A cet effet, le projet de révision de la Constitution dans son passage sur la société civile, le principe participatif entre celle-ci et les institutions de l'Etat, y compris la communauté nationale établie à l'étranger, prévoit dans son article 213 d'instituer l'Observatoire national de la société civile qui est un organe consultatif placé auprès du président de la République. L'Observatoire émet des avis et recommandations relatifs aux préoccupations de la société civile. L'Observatoire contribue à la promotion des valeurs nationales et la pratique démocratique et citoyenne et participe avec les autres institutions à la réalisation des objectifs de développement national ".Autre innovation du projet de révision de la Constitution que l'on retrouve dans son article 214 visant à instituer le Conseil supérieur de la jeunesse : " Le Conseil supérieur de la jeunesse est un organe consultatif placé auprès du président de la République. 
Le Conseil regroupe des représentants de la jeunesse et des représentants du Gouvernement et des institutions publiques en charge des questions de la jeunesse. Le président de la République fixe la composante et les autres attributions du Conseil ". Plus encore l'article 215 souligne : " Le Conseil supérieur de la jeunesse formule des     avis et des recommandations au sujet des questions relatives aux besoins de la jeunesse ainsi qu'à son épanouissement dans les domaines économique, social, culturel et sportif. Le Conseil contribue également à la promotion, au sein de la jeunesse, des valeurs nationales, de la conscience patriotique, de l'esprit civique et de la solidarité sociale ".
Ces deux organes participatifs sur les innovations démocratiques viennent en renforcement à la conviction fondamentale de l'épanouissement d'une société forte où les citoyens, la société civile et la jeunesse en général trouvent de multiples occasions d'agir pour le bien commun mettant ainsi au cœur des priorités une société forte, moderne, juste et inclusive. Dans cet esprit, le référendum sur la révision de la Constitution prévu le 1er novembre prochain est à même de donner une réalité à cette participation, au-delà de sa seule mobilisation, implique un renforcement de la voix de la société civile, des citoyens et de leur capacité à s'impliquer directement dans les affaires publiques et d'intérêt général. 
C'est dire que la démocratie participative ne s'improvise pas mais doit être préparée à tous les niveaux pour être crédible et efficace et cela passe par une éducation citoyenne, par le développement d'une capacité vaste qui permettent de se poser comme interlocuteur crédible et acteur de l'édification de la nouvelle Algérie. 
D'où l'importance de la phase présente qu'amorce l'Algérie particulièrement dans le champ démocratique, économique, social et culturel et du partage de l'objectif qui s'inscrit dans cette dynamique socio-politique qui suscitera de l'intérêt et le développement de nouvelles pratiques innovantes autour de la participation citoyenne, de l'engagement de la société civile. active sur le terrain.
B. C.
 
Imprimer Envoyer cet article
 
 
 
 
 
Pathologies : L'OMS voque ces maladies qui s'aggravent aprs le Covid-19
Sofiane Djilali, prsident de Jil Jadid : "La nouvelle Constitution intronisera les fondements d'un vrai Etat de droit"
"Dsordre, dbcle, rbellion": Boris Johnson jug par les siens
Attaque Paris : Youssef, le " deuxime suspect ", mis hors de cause, raconte comment il a tent d'arrter l'assaillant
Au Liban L'incertitude son paroxysme aprs l'chec former un gouvernement
 
 
 
Start-up, projets innovants et ...

Le décret exécutif portant création du Comité national de labélisation des "Start-up", des "Projets innovants" et des ...

   
  Lire la suite
 
 
Pour une socit civile active sur le terrain
 
Partant du fait que le président de la République, Monsieur Abdelmadjid Tebboune est décidé plus que jamais à rendre ...
 
 
 
 
 
   
   
  Edition en PDF
   
    Les rubriques
  Nation
  Regions
  Energie
  Reportage
  Culturelle
  Finance
  Focus
  Emploi
  Agriculture
  Multimedia
  Post Scriptum
  Conjoncture
  Zoom
  Internationnal
  Tendances et marches
  Maghreb
  Sport
  Afrique
   Débats
  Idees
  Analyses
  Contribution
  Documents
  
 
 
 
 
 
 
votant(s)| Oui: , Non:
 
 Oui Non
 
ENERGIE
Brent Londres 49,020   $/baril
WTI New York 42,250   $/baril
 
Devise Achat Vente
Dollar 113.4969 113.5119
Euro 132.7914 132.8657
Livre 150.6463 150.6862
Yen (100) 100.3332 100.3908
SAR 30.2626 30.2690
KWD 375.3204 375.7428
AED 30.8953 30.9078
 
 
 
SARL MPE
Maison de la presse Safir Abdelkader
Kouba, Alger Algerie
Administration :TEL+213 023 70 94 94
Rédaction        :TEL+213 023 70 94 61
                         TEL+21321 23 44 54
                   
  Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez nous