Lundi 19-02-2018
Rechercher un article
   
   
 
Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez-nous
 
Post Scriptum  
 
 
 
Que d'aucuns ne se trompent surtout pas d'adversaire...
 
 
Mise à jour : 14-02-2018
 
Le développement, la croissance, la cohésion sociale sont trois sujets repris constamment dans le débat économique actuel à divers échelons. Une démarche politique qui constitue un problème de réflexion pour les partenaires économiques, sociaux et la société civile en association avec les pouvoirs publics pour discerner ensemble sur les graves problèmes que traverse actuellement le pays. Le sujet est d'actualité, complexe et très controversé. D'actualité d'abord parce qu'il pose, sous un angle social, les questions à résoudre dans l'immédiat pour éviter une certaine anarchie, voire une contagion, empêcher la manipulation. Tous ces facteurs, réunis ou pris séparément, rendent difficiles les conditions dans lesquelles se poursuivra l'effort de développement surtout si on ajoute à ces facteurs les effets de la crise économique mondiale,  la persistance de la chute des prix du baril de pétrole sur le marché mondial qui ne connaîtra probablement pas de répit à court terme. Complexe ensuite, car il s'agira de faire et de créer les conditions favorables qui allégeront la pression de ces facteurs. Il est nécessaire que toutes les précautions, les prévisions soient faites et que toutes les mesures soient prises pour parer à toute éventualité. Controversé ensuite, parce le problème, et dans la conjoncture actuelle, impose la poursuite d'un effort soutenu de développement et quiétude socio-politique qui permettra d'envisager la suite avec confiance, car cela doit conduire nécessairement et logiquement à une profonde " restructuration " des mentalités et des comportements. 
Le respect des lois de la République, la citoyenneté et l'effort permettront d'atteindre les objectifs imposés par ces conditions difficiles que traverse le pays. Mais il ne faut pas que d'aucuns exagèrent le rôle de l'autorité de l'Etat dans cette bataille autour de la cohésion nationale. Les facteurs cités plus haut engendrés par l'existence d'une campagne continue de déstabilisation, par l'existence d'incitation au désordre, ne seront résolus que par une âpre lutte de la société algérienne en prise avec cette campagne qui vise le fracas de l'Algérie. Le problème fondamental est donc le suivant : entre les mains des Algériens.
Les solutions d'apaisement s'étant révélées inadéquates, seule voie de la rigueur permettra de mettre fin à cette situation que tout un chacun déplore. C'est donc la recherche et l'affermissement de la loi au-dessus de tous, une volonté politique au service exclusif du peuple qui sont attendus pour la maîtrise d'une situation pour le moins explosive jusqu'ici. Le rôle des politiques, des syndicalistes et des membres de la société civile est de travailler avec les pouvoirs publics pour pouvoir mettre en place les conditions et les moyens de sortie de cette crise. 
La symbiose recherchée aura de fait pour objectif d'organiser les rapports sociaux et politiques dans le cadre d'un espace de dialogue et de concertation singulièrement orienté vers une expression politique reflétant l'émancipation de la société algérienne loin des visées politiciennes. Cela veut dire que : sur le plan socio-politique, cet espace de dialogue et de concertation doit procéder à un discernement profond des réalités afin de trouver les solutions conformes à l'intérêt général et national, le tout ayant pour objectif l'unité nationale, la stabilité de l'Algérie, la justice sociale et la poursuite du développement économique. Développement, croissance et cohésion sociale. 
La formulation exacte doit être trouvée mais là n'est pas la question. Le problème essentiel est que la situation actuelle que traverse l'Algérie sur plan économique, financier, social, voire politique est loin d'être trouvée tant les efforts de l'Etat sont paralysés par les tensions en vogue du front social, par un champ politique aux abois et une coalition parlementaire loin de s'impliquer dans les faits essentiels du moment. Cette somme d'exigences demande des solutions immédiates, énergétiques et dans tous les domaines et cela n'échoit pas seulement aux rôle et mission des pouvoirs mais de tout le monde y compris la classe politique dans son ensemble. Et que d'aucuns ne se trompent  surtout pas d'adversaires….
B. C.
 
Imprimer Envoyer cet article
 
 
 
 
 
Selon un analyste financier: "En avril-mai, le bitcoin va voluer autour des 1 000 dollars"
France : Le chmage passe sous les 9% fin 2017
Projet de Loi de rglement budgtaire 2015 : Raouya prsente le texte en plnire
La famille Nemmar de Chlef: L'histoire se souviendra de ses 12 martyrs
Royaume-Uni : L'Ukip plonge dans une nouvelle crise
 
 
 
Quels lments de victoire pour des ...
Il  est de coutume qu'après chaque affrontement militaire,   de s'interroger dans le sens de savoir qui en est sorti vainqueur et quels faits accomplis vont ...
   
  Lire la suite
 
 
Acclrer les rformes, principes essentiels
 
Le développement durable engage le gouvernement à ne laisser aucun secteur sur le bord de la route. Un élément essentiel de ...
 
 
 
 
 
   
   
  Edition en PDF
   
    Les rubriques
  Nation
  Regions
  Energie
  Reportage
  Culturelle
  Finance
  Focus
  Emploi
  Agriculture
  Multimedia
  Post Scriptum
  Conjoncture
  Zoom
  Internationnal
  Tendances et marches
  Maghreb
  Sport
  Afrique
   Débats
  Idees
  Analyses
  Contribution
  Documents
  
 
 
 
 
 
 
votant(s)| Oui: , Non:
 
 Oui Non
 
ENERGIE
Brent Londres 49,020   $/baril
WTI New York 42,250   $/baril
 
Devise Achat Vente
Dollar 113.4969 113.5119
Euro 132.7914 132.8657
Livre 150.6463 150.6862
Yen (100) 100.3332 100.3908
SAR 30.2626 30.2690
KWD 375.3204 375.7428
AED 30.8953 30.9078
 
 
 
SARL MPE
Maison de la presse Safir Abdelkader
Kouba, Alger Algérie
Administration :TEL+213 023 70 94 94
Rédaction        :TEL+213 023 70 94 61
                         TEL+213
                   
  Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez nous