Samedi 18-11-2017
Rechercher un article
   
   
 
Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez-nous
 
Post Scriptum  
 
 
 
Cohsion et rigueur
 
 
Mise à jour : 21-03-2017
 

"Une Algérie qui avance avec détermination en tête des pays en développement. Une Algérie grande de fierté, de dignité et de prospérité pour ses enfants aujourd'hui et demain ". Aisance dans tous les domaines dans une Algérie sereine et prospère : c'est le sens de la forte détermination exprimée par le président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika dans le message qu'il a adressé à la nation à l'occasion de la célébration du 55ème anniversaire de la Fête de la Victoire. Dans la poursuite du climat de stabilité politique et de relance économique, les effets de cette politique peuvent se juger aux nombreux acquis, réalisations et chantiers en cours éparpillés à travers l'ensemble des régions du pays et qui se succèdent pour mettre en relief les nombreuses potentialités du pays. Encore le test le plus décisif de la rigueur économique algérienne sera-t-il sans doute le succès de la politique audacieuse menée pour faire face à la crise financière actuelle induite par l'instabilité des prix du baril de pétrole sur les marchés mondiaux et qui font de la baisse des revenus de l'Algérie tirés des hydrocarbures une préoccupation générale et ce, à l'instar de tous les pays producteurs de pétrole qui font face à la même situation que l'Algérie. Faire de cette stratégie un devoir national a été énoncé par le chef de l'Etat dans son discours à la nation de dimanche, c'est-à-dire le principe et la responsabilité de tous à maîtriser cette situation du reste imprévue. Et contrairement à ce qui s'est produit pour d'autres pays, les mesures prises par l'Etat algérien pour faire face à ce grand défi ne semblent pas précipiter une austérité rigoureuse ni encore le délaissement de la sphère sociale. Elles devraient, au contraire contribuer à donner à l'économie nationale tout entière un nouvel élan, une nouvelle relance.
La preuve, le gouvernement dans son plan d'action n'a reculé devant aucun des projets stratégiques.
La politique de relance économique, ferme dans le principe, est donc remarquablement souple dans son application et fort conciliante vis-à-vis de la sphère sociale qu'elle consolide d'avantage. Dans ce sillage de renouveau socio-économique, le chef de l'Etat dans son message rappelle que : " Les choix stratégiques adoptés pour la relance et la promotion de l'économie nationale en vue de permettre au pays d'être au diapason de l'évolution de l'économie internationale et de réaliser un développement global à tous les niveaux est une option qui tient compte de la situation concrète des moyens offerts au pays et aussi de toutes les réalités du monde dans lequel nous vivons. Un monde marqué par des tensions et des mutations régionales et internationales et des changements accélérés qui exigent sagesse et clairvoyance non seulement de la part de l'élite mais de la part de la société tout entière. Notre peuple qui n'a de cesse préservé et fait face aux épreuves dont il est toujours sorti vainqueur, non sans payer un lourd tribut, a tiré les enseignements de la tragédie nationale pour faire de l'Algérie un pays de paix et de sécurité grâce à l'aide du Tout-Puissant qui nous a inspiré la politique de paix et de réconciliation nationale.
Une politique de plus en plus ancrée dans l'esprit de nos citoyens qui, grâce à ce climat de confiance et de sérénité, s'attellent au lancement de grands chantiers dans les domaines économique, industriel et agricole. Sur cette lancée , l'Etat a réussi à instaurer l'Etat de droit, à consacrer l'indépendance de la justice, et à mettre en œuvre les réformes prévues par la Constitution qui a consacré de profonds changements pour immuniser le pays et assurer sa sécurité au double plan interne et externe ".
La redéfinition économique assez bien explicitée par le chef de l'Etat vient à point pour conforter la certitude quant au sort du pays et qui se lance désormais dans une véritable opération de remodelage dans tous les secteurs.
C'est aujourd'hui le principal champ de bataille de l'Etat et de l'ensemble de la société puisque la situation est fluide. L'économie nationale espère profiter de la conjoncture actuelle. L'effort présent de l'Etat est considéré comme une preuve tangible de la justesse du programme politique du président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika. Rien de mieux que de préserver les acquis et cela comme la confirmation de la volonté du président Bouteflika de continuer sur la voie qu'il s'est assignée depuis 1999. La politique de perpétuelle improvisation, les orientations économiques contradictoires semblent devoir être enterrées. L'heure est donc à l'action. Les réformes, décisions et mesures ne doivent pas rester " lettre morte ". Les directives du chef de l'Etat ont défini l'action à venir du développement socio-économique du pays à l'horizon 2019 et proposent des mesures draconiennes pour redresser la situation financière et promouvoir et diversifier la production nationale. En effet, l'optique fortement critique adoptée, dont le diagnostic économique est satisfaisant et reçoit l'adhésion et la mobilisation de tous.
Elle montre dès l'abord qu'il y a réellement volonté et détermination de remonter jusqu'aux causes profondes des problèmes qui affectent l'économie nationale, notamment la productivité, la production et les investissements et d'y remédier à tout prix sans continuer à dépendre des hydrocarbures ou des importations. C'est en effet, une prise de conscience générale, une compréhension sans complaisance qui se font jour afin de circonscrire les causes objectives de ce retard. Celles-ci étant évidemment les plus déterminantes et subjectives des obstacles auxquels se heurte l'économie nationale.
B. C.

 
Imprimer Envoyer cet article
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
    Les rubriques
  Nation
  Regions
  Energie
  Reportage
  Culturelle
  Finance
  Focus
  Emploi
  Agriculture
  Multimedia
  Post Scriptum
  Conjoncture
  Zoom
  Internationnal
  Tendances et marches
  Maghreb
  Sport
  Afrique
   Débats
  Idees
  Analyses
  Contribution
  Documents
  
 
 
 
 
 
 
votant(s)| Oui: , Non:
 
 Oui Non
 
ENERGIE
Brent Londres 49,020   $/baril
WTI New York 42,250   $/baril
 
Devise Achat Vente
Dollar 113.4969 113.5119
Euro 132.7914 132.8657
Livre 150.6463 150.6862
Yen (100) 100.3332 100.3908
SAR 30.2626 30.2690
KWD 375.3204 375.7428
AED 30.8953 30.9078
 
 
 
SARL MPE
Maison de la presse Safir Abdelkader
Kouba, Alger Algérie
Administration :TEL+213 023 70 94 94
Rédaction        :TEL+213 023 70 94 61
                         TEL+213
                   
  Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez nous