Dimanche 29-11-2020
Rechercher un article
   
   
 
Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez-nous
 
Nation  
 
 
 
Energie : Les capacités de production nationales portées prochainement à 450 MWc
 
 
Mise à jour : 30-11-2020
 
Les capacités de production des panneaux solaires photovoltaïques en Algérie devront augmenter prochainement pour atteindre 450 MWc/an contre 190 MWs/an actuellement, selon le rapport annuel du Commissariat aux énergies renouvelables et à l'efficacité énergétique (CEREFE). 
 
Dans ce rapport dont l'APS a obtenu une copie, le CEREFE a recensé quatre (4) usines de fabrication de panneaux solaires photovoltaïques qui activent actuellement en Algérie: Condor Electronics située à Bordj Bou-Arréridj et dotée d'une capacité de production annuelle de 130 MWc, Aures Solaire (Batna), d'une capacité de 30 MWc, ENIE Electronics (Sidi Bel-Abbes) avec 18 MWc et ALPV (Tlemcen) qui peut produire 12 MWc. Toutefois, ces usines n'ont produit effectivement que 33,9 MWc (18,9 MWc par Aures Solaire et 15 MWc par Condor Electronics), selon l'enquête menée par le CEREFE auprès du Cluster Energie Solaire (CES) sur l'industrie nationale des énergies renouvelables. Ces capacités seront renforcées par deux nouvelles usines totalisant une capacité de production annuelle de 260 MWc, selon le rapport du CEREFE, intitulé "Transition énergétique en Algérie: Leçons, état des lieux et perspectives pour un développement accéléré des énergies renouvelables". Le premier projet "Milltech" est prévu dans la wilaya de Mila et devrait rentrer en production en 2020, avec une capacité de 100 MWc/an  alors que le second qui est à l'initiative de l'entreprise "Zergoun Green Energy", sera localisé dans la wilaya de Ouargla, avec une capacité de production de 160 MWc/an.
Cependant, la capacité de production de panneaux solaires photovoltaïques en Algérie " se résume à l'assemblage de kits importés de l'étranger, principalement de Chine, selon le dispositif CKD régi par l'article 37 de la Loi de finances 2019", observe le CEREFE.
Par ailleurs, d'autres acteurs industriels actifs dans le pays sont également impliqués dans la production d'accessoires et d'équipements utilisés dans les installations solaires tels que les structures métalliques, avec une capacité de 25.400 Tonnes/an (toutes sections confondues), ainsi que les cellules Moyenne Tension (MT), avec 5.000 Unités/an.
Quant aux services, le CEREFE a noté la présence de quelques entreprises d'installation pouvant assurer la fourniture et la pose de systèmes photovoltaïques de faibles puissances pour la génération d'électricitéet le pompage solaire. 
S'agissant du volet développement, certains bureaux d'études sont aussi actifs dans le pays, en proposant divers services dans le domaine tels que l'étude de faisabilité de projets solaires, la supervision, le conseil, l'assistance technique, l'exploitation, la maintenance, les audits, les expertises et l'ingénierie (modèle EPC), relève encore le CEREFE. Concernant sa vision pour le développement local de l'industrie du solaire, le Commissariat a appelé à faire participer de manière effective l'ensemble des compétences dont dispose le pays dans le domaine, afin de mener des "réflexions constructives" sur la base desquelles des actions "durables" peuvent être engagées. "C'est à cette seule condition qu'un cumul d'expérience salutaire peut aider à asseoir les fondements d'une véritable industrie, apte à prendre en charge une grande partie des besoins et satisfaire l'objectif d'une intégration nationale à hauteur des ambitions affichées", souligne le CEREFE. Ainsi, le choix du profil à donner aux industries à promouvoir localement dans le cadre du programme national des énergies renouvelables, doit être "mûrement réfléchi" surtout concernant les volets induisant des investissements lourds, a-t-il insisté. 
Dans ce sens, le Commissariat recommande de donner initialement la priorité à de nombreux créneaux industriels se rapportant à des produits de base dont la dépréciation éventuelle n'est pas à l'ordre du jour (câbles électriques, accessoires de câblage, profilés métalliques ). Pour le reste, "il faudra probablement entreprendre des démarches visant un véritable transfert technologique dans le domaine, notamment concernant la fabrication locale des équipements jugés stratégiques tels que les onduleurs. 
Une telle opportunité pourrait même être saisie avec de grands industriels dans le domaine, que la récession économique actuelle pousse à délocaliser ou carrément à céder leurs outils de production prêts à l'emploi", suggère le CEREFE dans son rapport.
Malika R.
 
Imprimer Envoyer cet article
 
 
Lire aussi les articles de la même rubrique:
 
Mohamed-Cherif Belmihoub (ministre délégué à la Prospective) : Un vaccin anti-Covid fera augmenter le baril de pétrole à 60-70
 

Par : Saïd B.

 
Le ministre délégué chargé de la Prospective, Mohamed-Cherif Belmihoub, a ...
Voir détail
   
Activité commerciale du port d'Oran: Hausse de l'ordre de 7,08 % malgré la crise de la Covid-19
 
Le port d'Oran a réalisé une augmentation de 7,08% de son activité commerciale durant les dix premiers mois de l'année en cours malgré les ...
Voir détail
   
Pour sa campagne sur les réseaux sociaux contre la Covid-19 : QNET remporte le prix international de bronze Stevie
 
QNET, prestigieuse société de vente directe et du e-commerce, a été nommée lauréate du Bronze Stevie® Award pour la meilleure ...
Voir détail
   
Remdesivir: Comment le laboratoire Gilead a floué l'UE
 
L'OMS vient d'écarter l'antiviral de Gilead de la liste des traitements de la Covid-19. Une décision motivée par les résultats provisoires de ...
Voir détail
   
Production et vente des véhicules neufs : La loi régissant l'exercice de l'activité achevée
 

Par : med wali

Le ministère de l'Industrie s'apprête à achever le cadre juridique et législatif qui régira ...
Voir détail
   
Tension injustifiée sur le marché Les pâtes alimentaires subventionnées ne sont pas concernées par la hausse des prix
 
Les pâtes alimentaires, dont la matière première est subventionnée par l'Etat, ne sont pas concernées par la hausse des prix qui a touché ...
Voir détail
   
 
 
Chantage du Parlement européen : Il n'y a pas et il n'y aura pas d'espace pour l'ingérence étrangère en Algérie
 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
   
  Edition en PDF
   
    Les rubriques
  Nation
  Regions
  Energie
  Reportage
  Culturelle
  Finance
  Focus
  Emploi
  Agriculture
  Multimedia
  Post Scriptum
  Conjoncture
  Zoom
  Internationnal
  Tendances et marches
  Maghreb
  Sport
  Afrique
   Débats
  Idees
  Analyses
  Contribution
  Documents
  
 
 
 
 
 
 
votant(s)| Oui: , Non:
 
 Oui Non
 
ENERGIE
Brent Londres 49,020   $/baril
WTI New York 42,250   $/baril
 
Devise Achat Vente
Dollar 113.4969 113.5119
Euro 132.7914 132.8657
Livre 150.6463 150.6862
Yen (100) 100.3332 100.3908
SAR 30.2626 30.2690
KWD 375.3204 375.7428
AED 30.8953 30.9078
 
 
 
SARL MPE
Maison de la presse Safir Abdelkader
Kouba, Alger Algerie
Administration :TEL+213 023 70 94 94
Rédaction        :TEL+213 023 70 94 61
                         TEL+21321 23 44 54
                   
  Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez nous