Mardi 26-09-2017
Rechercher un article
   
   
 
Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez-nous
 
Nation  
 
 
 
Hausse du rendement de la tomate industrielle : Les producteurs appellent promouvoir une industrie de transformation
 
 
Mise à jour : 13-08-2017
 
La filière de la tomate industrielle à Chlef a enregistré, durant cette saison, un bond considérable dans sa production dû à une hausse du rendement à l'hectare estimé entre 850 et 900 q, ainsi qu'une augmentation de la surface exploitée de 600 ha à 1.076 ha actuellement. Face à cette production en hausse, la wilaya de Chlef ne compte qu'une seule unité de transformation privée, qui peine à gérer le surplus de production provoquant le mécontentement des agriculteurs, irrités devant les longues files d'attente et inquiets des dégâts occasionnés à leur production, a-t-on constaté.
Cependant des efforts sont consentis par la direction des services agricoles (DSA) de la wilaya, selon le responsable du secteur, Mokhtar Belaid, afin de promouvoir une industrie de transformation et agroalimentaire dans cette région, dont la production prévisionnelle de tomate industrielle, pour la présente campagne, est estimée à 807.000 q, au vue des conditions climatiques régnantes et de la hausse constatée au volet rendement, a-t-il affirmé. Après s'être félicité des indices de production positifs de la filière, il a déploré le problème de transformation posé dans la wilaya, qui ne compte en tout et pour tout qu'une seule unité, accueillant en plus de la production de Chlef, celles d'Aïn Defla et de Relizane. Pour ce responsable, la tension enregistrée sur l'unique unité de transformation de la wilaya est due "à un murissement précoce de la récolte de tomate industrielle, dont le volume de production a dépassé toutes les prévisions, grâce notamment à l'usage des techniques du goûte à goûte et des engrais, conjuguées aux bonnes conditions climatiques", a-t-il expliqué. Il a annoncé, en outre, une action de la DSA visant l'organisation de la récolte, ainsi que le recensement des pertes déclarées par les agriculteurs. Selon le chargé du service commercial, Sadek Meriem Khorafa, l'unité de transformation en question a procédé au relèvement de ses capacités par la création d'une deuxième chaïne de production, lui permettant ainsi l'accueil de 1.300 tonnes de tomates/jour, sachant que cette unité a conclu des contrats avec 198 agriculteurs de Chlef, Aïn Defla et Relizane. "Pour éviter un tassement de la production, un programme spécial a été fixé afin de permettre aux fellahs de récolter leurs productions suivant les capacités de transformation de l'usine, les deux s'étant accordé sur une récolte de 12 q/ha/J", a-t-il fait savoir. Néanmoins, les agriculteurs, rencontrés par l'APS dans les files d'attente formées devant l'unité de transformation, ont exprimé leur mécontentement à l'égard de leurs pertes, estimant la tomate non récoltée à 60%. Ils ont également évoqué les désagréments causés aux gros tonnages, dont l'attente dans les files peut aller jusqu'à 48h. Une durée qu'ils assurent suffisante au pourrissement des tomates. "De grandes quantités sont jetées dans les oueds au vu des chaleurs régnantes", ont-ils déploré.
 
Vers la création d'une coopérative des producteurs
Selon le président de l'Association de la tomate rouge, des producteurs de la tomate industrielle, Mohamed Benyamina, des mesures ont été prises afin de gérer cette crise et préserver l'intérêt des producteurs de la filière, par la création notamment d'une coopérative des producteurs de la tomate industrielle, qui aura pour mission la gestion de ce type de problèmes ainsi que la défense des droits des agriculteurs.
Cette même coopérative se chargera, également, a-t-il ajouté, de fixer un programme pour la culture de la tomate de façon à ce que sa récolte ne se fasse pas dans la même période, et ce dans un souci de réduction des files d'attente devant l'unité de transformation. 
Il s'agira également d'œuvrer à l'encadrement des contrats signés avec les unités de transformation et le développement de la filière en général.
S'exprimant sur le surplus de production enregistré et le rejet de grandes quantités de tomates dans les oueds, M. Benyamina, a évoqué "la faiblesse de la capacité d'accueil de l'unité de transformation, qui devait, selon lui, entamer l'accueil du produit depuis juin dernier, afin de réduire les pertes des agriculteurs, qui ont dû abandonner 60 % de leurs récoltes".
"Des sorties sur terrain sont actuellement effectuées par la DSA au niveau des exploitations agricoles touchées afin de constater de visu les dégâts occasionnés aux "fellahs", et élaborer un rapport qui sera soumis au ministère de tutelle", a encore fait savoir le responsable du secteur, Mokhtar Belaid, qui a appelé chaque partie à assumer ses responsabilités.
La culture de la tomate industrielle à Chlef est essentiellement concentrée dans les régions d'Ouled Ben Abdelkader, Ouled fares, El Karimia et Oued Fodda, avec une surface globale estimée à près de 1.076 ha, dont la production a atteint durant la campagne 2015-2016, 475.000 q.
L. D.
 
Imprimer Envoyer cet article
 
 
Lire aussi les articles de la même rubrique:
 
En avril 2017 : Le taux de chmage en hausse de 1,8%
 
Le taux de chômage en Algérie repart à la hausse. Selon l'Office national des statistiques (ONS), le taux de chômage au niveau national a atteint12,3% ...
Voir détail
   
Dveloppement des rgions frontalires : Une nouvelle stratgie sera mise en place prochainement
 
Le ministre de l'Intérieur, des  Collectivités locales et de l'Aménagement du territoire, Noureddine Bedoui, a annoncé que le gouvernement ...
Voir détail
   
Artisanat : Une enveloppe destine la promotion du secteur
 
Lors d'une déclaration à la presse à l'issue de l'ouverture du 4e Salon de  l'artisanat organisé par la Chambre de l'artisanat de ...
Voir détail
   
Avant la rentre sociale : Le citoyen stresse de la hausse des prix
 
Le pauvre citoyen algérien ne sait où donner de la tête durant cet été où son portefeuille est si sollicité en cette période ...
Voir détail
   
 
 
Cacophonie sur les donnes officielles : Quelle est la ralit de la sphre informelle en Algrie
Alstom-Siemens : Les discussions en cours sur un rapprochement
Transport ferroviaire : Le DG de la SNTF dvoile les dfis de l'entreprise
Japon : La BoJ maintient sa politique, dissension au conseil
Conseil de la Nation : Le Premier ministre prsente le plan d'action du gouvernement
 
 
 
L'radication des ides et des hommes, ...
"Bouger ", ce n'est pas fatalement tenter de faire la révolution, mais cela contribue à intéresser les populations à la " chose " ...
   
  Lire la suite
 
 
Les rformes exiges par le Prsident Bouteflika sont les ...
 
Une fois de plus, le programme politique du président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika est mis en exergue à la fois par le ...
 
 
 
 
 
   
   
  Edition en PDF
   
    Les rubriques
  Nation
  Regions
  Energie
  Reportage
  Culturelle
  Finance
  Focus
  Emploi
  Agriculture
  Multimedia
  Post Scriptum
  Conjoncture
  Zoom
  Internationnal
  Tendances et marches
  Maghreb
  Sport
  Afrique
   Débats
  Idees
  Analyses
  Contribution
  Documents
  
 
 
 
 
 
 
votant(s)| Oui: , Non:
 
 Oui Non
 
ENERGIE
Brent Londres 49,020   $/baril
WTI New York 42,250   $/baril
 
Devise Achat Vente
Dollar 79.2149 79.2299
Euro 108.5719 108.6163
Livre 129.5631 129.6089
Yen (100) 76.7809 76.8327
SAR 21.1212 21.1257
KWD 280.1093 280.8575
AED 21.5662 21.5715
 
 
 
SARL MPE
Maison de la presse Safir Abdelkader
Kouba, Alger Algérie
Administration :TEL+213 023 70 94 94
Rédaction        :TEL+213 023 70 94 61
                         TEL+213
                   
  Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez nous