Mardi 26-09-2017
Rechercher un article
   
   
 
Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez-nous
 
Multimedia  
 
 
 
Apple : Le " Face ID ", parmi les nouveauts de l'iPhone X
 
 
Mise à jour : 14-09-2017
 
Pour les dix ans de l'iPhone, Apple a frappé fort mardi en dévoilant pas moins de trois nouvelles versions, dont le très attendu modèle de luxe baptisé "X" - à prononcer "10"- qui sera vendu à partir de 999 dollars et disponible seulement début novembre.
Ce modèle anniversaire, plus rapide et plus puissant que les autres iPhone, "va ouvrir la voie à la technologie pour la prochaine décennie" et constitue "la plus grande avancée depuis l'iPhone original" lancé en 2007, a affirmé le PDG du groupe Tim Cook devant des centaines d'invités, lors d'une présentation au nouveau siège aux allures de soucoupe-volante, situé à Cupertino au sud de San Francisco. Apple, confronté à un ralentissement des ventes d'iPhone, espère ainsi conserver son image d'innovateur-en-chef. L'iPhone "X" présente une nouvelle physionomie : il ne dispose plus du célèbre bouton rond d'accueil "Home" habituellement situé en bas de l'écran car ce dernier recouvre la quasi-totalité de la face avant de l'appareil. Comme attendu par les analystes, il dispose d'un écran dernier cri OLED de 5,8 pouces de diagonale (14,37 cm), qui offre une image plus nette et plus contrastée que le LCD. Autre nouveauté, cette version se déverrouille par reconnaissance faciale. Il est "verrouillé jusqu'à ce que vous le regardiez et qu'il vous reconnaisse", a indiqué un des responsables du groupe Phil Schiller. Ce système de reconnaissance par les traits du visage, "c'est l'avenir" du déverrouillage des iPhone, a-t-il ajouté. Le "Face ID" utilise des capteurs et un appareil photo qui permettent d'appréhender les traits en trois dimensions. Apple n'a pas franchi la barre symbolique des 1.000 dollars pour son modèle d'entrée (64 Go) mais de peu : les amateurs devront débourser 999 dollars mais surtout attendre le 3 novembre pour l'avoir entre les mains, ont précisé les responsables du géant technologique.  Des rumeurs persistantes évoquaient depuis plusieurs semaines une disponibilité tardive du modèle, en raison de retards de fabrication en Asie. L'an dernier, les iPhone 7 étaient en magasin une semaine après leur présentation. Pour la France, le groupe annonce un prix de 1.159 euros sur son site internet. Le modèle 256 Go s'affiche à 1.149 dollars aux Etats-Unis et à 1.329 euros en France.
 
Files d'attente 
L'iPhone "X" est "vraiment une merveille d'ingénierie, surtout comparé au 7 et au 8. Et ce n'est pas une simple copie des modèles des concurrents", a réagi l'analyste Patrick Moorhead dans une note. Selon lui, même à 999 dollars, "il y aura de longues files d'attente" pour l'acheter.  Il "donnera le ton pour tous les nouveaux designs de smartphones", a aussi jugé Ian Fogg, analyste chez IHS Markit, dans un tweet. Largement anticipées, notamment en raison de diverses fuites relayées par la presse, ces nouveautés n'ont pas fait bouger le titre en Bourse de façon substantielle. Il a reculé de 0,40% à 160,86 dollars à la clôture. Depuis son lancement en 2007, l'iPhone s'est écoulé à plus d'1,2 milliard d'exemplaires. 
Comme attendu, Apple a aussi dévoilé deux autres modèles d'iPhone, plus classiques, l'iPhone 8 et le 8 Plus (plus grand), disponibles le 22 septembre à partir de 699 dollars.  Les nouveaux modèles font la part belle à la réalité augmentée, qui permet d'insérer des personnages de jeux vidéo ou des objets dans un univers réel. Elle est considérée comme un axe d'avenir majeur pour les téléphones mobiles. Ils disposent d'une façade arrière en verre plutôt qu'en métal et permettent le chargement sans fil, une fonctionnalité déjà disponible chez le grand rival d'Apple, le sud-coréen Samsung. Ils seront aussi les premiers à fonctionner sous iOS 11, la nouvelle version du système d'exploitation mobile d'Apple.
 
Ce qu'il faut retenir du nouvel OS mobile d'Apple
On l'a souvent répété, l'une des forces d'Apple est de maîtriser le développement de ses produits de A à Z, du matériel jusqu'au logiciel. Et si, dans les heures qui viennent, ce sont essentiellement les nouveaux produits annoncés qui vont être sur toutes les lèvres, il ne faut pas sous-estimer l'importance des changements apportés à iOS.
Au fil des versions bêta adressées aux développeurs puis ouvertes au public, Apple a dessiné les grands contours d'iOS 11, dernière version de son système d'exploitation mobile pour iPhone et iPad. La Keynote tenue mardi soir en direct du Steve Jobs Theater fut l'occasion pour Apple de revenir sur certaines nouveautés d'iOS, sans toutefois lui consacrer un chapitre dédié.  Selon des sources iOS 11 pourrait être téléchargé en version finale le 19 septembre. Pourront mettre à jour leurs terminaux Apple vers ce nouveau système les détenteurs d'iPhone 5s et supérieurs, ainsi que d'iPad de 5e génération, Air, Pro, Mini 2 et supérieurs. Certaines fonctionnalités ajoutées par iOS 11 seront exclusives aux nouveaux iPhone annoncés. La première  n'est autre que Face ID. Elle permet de déverrouiller de manière sécurisée l'iPhone X, qui se trouve dénué de bouton d'accueil physique et de lecteur d'empreinte digitale Touch ID. Mais là n'est pas la seule utilité qu'Apple a trouvée au capteur photo 3D baptisé TrueDepth Camera, intégré en façade de son nouveau smartphone premium : iOS 11 inaugure également les "Animoji" en exclusivité sur ce modèle. L'idée est simple : créer des mimiques pour ses emoji en utilisant ses propres expressions faciales. Une façon plus ludique que Face ID ou Apple Pay d'exploiter le nouveau capteur.
 
L'iPad, plus productif et multitâche
Sur les anciens iPhone et iPad éligibles, iOS 11 apporte également son lot de nouveautés. C'est d'ailleurs l'iPad qui s'en trouve le plus transformé, à travers de nouvelles possibilités relatives au multitâche, totalement repensé. Apple cherche à démontrer depuis des années que sa tablette peut, pour certains utilisateurs, remplacer avantageusement un ordinateur portable. Si jusqu'à présent, nous sommes toujours restés dubitatifs sur ce point, il faut reconnaître que les améliorations apportées par cette version d'iOS dans ce registre semblent convaincantes. La plus visible est l'intégration d'un dock, comme sur Mac, afin de passer d'une application à une autre en un clin d'œil et de gérer de manière efficace sa grille multitâche. Il suffit de cliquer sur une icône en faisant glisser son doigt vers un bord de l'écran pour la lancer et l'ancrer sur un côté. On peut également glisser et déposer toutes sortes d'éléments d'une application à une autre - des textes ou des photos, par exemple. Résultat, un iPad sous iOS 11 devrait effectivement s'utiliser beaucoup plus comme un ordinateur sur lequel on peut ouvrir simultanément de nombreuses fenêtres. Les utilisateurs d'iPad Pro verront également l'Apple Pencil gagner en agilité avec iOS 11, notamment grâce aux annotations instantanées : elles proposent d'écrire et de dessiner sur des documents PDF ou des photos, et même de prendre des notes directement depuis l'écran de verrouillage de la tablette. Le but étant aussi de faire gagner en productivité les détenteurs d'iPad, Apple a imaginé avec iOS 11 de nouveaux raccourcis clavier, en proposant des touches à double fonction, évitant d'avoir à alterner régulièrement entre le clavier principal et le clavier secondaire. Un tout petit changement qui apporte beaucoup plus qu'on ne pourrait le penser et devrait assurer de taper plus efficacement.
 
Centre de notifications repensé et appareil photo amélioré
Sur iPhone comme sur iPad, les nouveaux centres de notifications et de contrôle ont été complètement repensés. Le centre de contrôle donne désormais accès plus directement à un nombre accru de réglages, dont, entre autres nouveautés, la gestion de l'intensité du rétroéclairage de l'écran, du volume sonore ou de l'activation des modules de connectivité. Autre nouveauté intéressante, le support du transfert d'argent de pair à pair directement via Apple Pay et iMessage. iMessage est désormais synchronisé via iCloud entre tous les terminaux iOS de l'utilisateur, ce qui libère notamment de l'espace de stockage en local. Apple insiste d'autre part sur les améliorations apportées à Siri : le phrasé de l'assistant sera plus naturel et on pourra choisir entre une voix masculine ou féminine, en plus de nouvelles capacités d'apprentissage contextuel. La firme soigne aussi son application appareil photo, afin d'inciter les utilisateurs d'iDevices à exploiter au mieux les capteurs dont ils disposent. Apple s'évertue ainsi à donner plus d'intérêt à son mode Live en proposant d'en tirer des "boucles" et autres "rebonds", qui ne sont pas sans rappeler les Boomerang d'Instagram. Un mode "Pose longue" est également ajouté, de façon à pouvoir extraire facilement des photos nettes avec un flou de mouvement marqué, sur des sujets comme des chutes d'eau ou des phares de voiture. De nouveaux filtres sont intégrés au système, et le mode portrait devrait accoucher de photos plus naturelles. Sur ce point, les nouveaux iPhone X, 8 et 8 Plus devraient faire valoir leurs nouveautés, à travers le mode "portrait amélioré" (également disponible sur la caméra avant du X) et la gestion avancée de l'éclairage avec Lightning, sans oublier le support des formats HEVC côté vidéo, et HEIF côté photo. iOS 11 apportera également quelques améliorations côté son. On note la possibilité de contrôler plusieurs enceintes de son foyer à partir d'un menu unique, via AirPlay 2 ; Apple surfe ainsi sur la mode du multiroom tout en préparant la sortie de son assistant HomePod. De plus, les iPhone et iPad pourraient  enfin, gérer le format audio lossless FLAC. Apple n'a pas profité de sa conférence pour le confirmer, mais c'est attendu.
 
Apple Files
Parmi les améliorations d'iOS 11, l'arrivée d'Apple Files, qui propose d'afficher, de rechercher et d'organiser tous ses fichiers en un seul et même endroit. On y trouvera également les fichiers disponibles sur ses divers services de stockage en ligne, tels que Dropbox ou Google Drive. Pratique sur iPhone, cette fonctionnalité devrait elle aussi contribuer à doper la productivité sur iPad. La nouvelle présentation de l'App Store ne vise pour sa part qu'à moderniser l'esthétique de la boutique d'applications, comme devrait l'être la nouvelle version d'Apple Music promise par la firme. Plus utile au quotidien, iOS 11 intègre un mode "Ne pas déranger" qui peut être activé automatiquement lorsque l'on conduit, afin d'éviter des distractions dangereuses au volant (les notifications sont ainsi suspendues). Apple Maps continue pour sa part à s'améliorer avec l'affichage des limitations de vitesse, l'ajout d'une fonction Lane Assist, ainsi que l'ajout des plans intérieurs de centaines de lieux dans le monde, dont des aéroports et des centres commerciaux.
 
La réalité augmentée, une nouvelle dimension qui s'ouvre pour Apple
La firme met le cap sur la réalité mixte et a beaucoup insisté sur les possibilités offertes aux développeurs dans ce domaine par ARkit - il faut dire qu'elle entend faire de ses iPhone et iPad la première plateforme de réalité augmentée sur le marché. Un pan entier de la conférence a donc été consacré à cette nouveauté. Quelques démonstrations valant mieux que mille mots, Apple a cherché à montrer le côté pratique de la chose en affichant en temps réel, en surimpression, la position des joueurs et leurs statistiques dans un stade de baseball. Grâce à une autre application de réalité augmentée, le nom des constellations vers lesquelles on tourne le capteur photo de l'iPhone, en pleine nuit, vient s'inscrire sur l'écran. Le clou du spectacle était la démonstration du studio de jeu vidéo Directive Games, qui a imaginé un jeu de stratégie sur plateau en réalité augmentée. On peut changer d'angle de vue en bougeant avec son iPhone et se rapprocher ainsi des batailles, pour s'immerger dans le jeu d'une toute nouvelle manière. Avec l'emphase habituelle aux exercices de ce genre, ce studio partenaire d'Apple est allé jusqu'à affirmer qu'il y avait un avant et un après ARkit pour le monde du jeu vidéo. La présentation était réussie, mais il en faudra tout de même plus pour valider les promesses de la réalité augmentée.
 
Imprimer Envoyer cet article
 
 
 
 
 
Cacophonie sur les donnes officielles : Quelle est la ralit de la sphre informelle en Algrie
Alstom-Siemens : Les discussions en cours sur un rapprochement
Transport ferroviaire : Le DG de la SNTF dvoile les dfis de l'entreprise
Japon : La BoJ maintient sa politique, dissension au conseil
Conseil de la Nation : Le Premier ministre prsente le plan d'action du gouvernement
 
 
 
L'radication des ides et des hommes, ...
"Bouger ", ce n'est pas fatalement tenter de faire la révolution, mais cela contribue à intéresser les populations à la " chose " ...
   
  Lire la suite
 
 
Les rformes exiges par le Prsident Bouteflika sont les ...
 
Une fois de plus, le programme politique du président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika est mis en exergue à la fois par le ...
 
 
 
 
 
   
   
  Edition en PDF
   
    Les rubriques
  Nation
  Regions
  Energie
  Reportage
  Culturelle
  Finance
  Focus
  Emploi
  Agriculture
  Multimedia
  Post Scriptum
  Conjoncture
  Zoom
  Internationnal
  Tendances et marches
  Maghreb
  Sport
  Afrique
   Débats
  Idees
  Analyses
  Contribution
  Documents
  
 
 
 
 
 
 
votant(s)| Oui: , Non:
 
 Oui Non
 
ENERGIE
Brent Londres 49,020   $/baril
WTI New York 42,250   $/baril
 
Devise Achat Vente
Dollar 79.2149 79.2299
Euro 108.5719 108.6163
Livre 129.5631 129.6089
Yen (100) 76.7809 76.8327
SAR 21.1212 21.1257
KWD 280.1093 280.8575
AED 21.5662 21.5715
 
 
 
SARL MPE
Maison de la presse Safir Abdelkader
Kouba, Alger Algérie
Administration :TEL+213 023 70 94 94
Rédaction        :TEL+213 023 70 94 61
                         TEL+213
                   
  Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez nous