Mardi 17-10-2017
Rechercher un article
   
   
 
Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez-nous
 
Maghreb  
 
 
 
Sahara occidental : Appel mettre fin aux "violations" du Maroc
 
 
Mise à jour : 20-04-2017
 
L'organisation de défense des droits de l'Homme, Amnesty International (AI), a appelé mardi les Nations unies à surveiller en "urgence" les droits de l'Homme au Sahara occidental afin de mettre fin aux "violations" et à "l'impunité" dont est victime le peuple sahraoui sous l'occupation marocaine.
L'ONG a jugé "urgent" d'accorder la priorité à la surveillance des droits de l'homme et de l'inclure dans la mission des Nations Unies pour l'organisation d'un référendum d'autodétermination au Sahara occidental (MINURSO), exhortant le Conseil de sécurité d'en tenir compte, lors du vote la semaine prochaine pour renouveler le mandat de sa présence dans les territoires occupés par le Maroc. Elle a estimé, dans un communiqué, que l'habilitation de la MINURSO à surveiller les droits de l'homme au Sahara occidental est "cruciale pour que les abus commis par les autorités marocaines soient portés à l'attention du monde, pour désigner les responsables et améliorer le respect des droits de l'homme". "La mission de l'ONU au Sahara occidental est la seule opération onusienne de maintien de la paix sans une composante des droits de l'homme. 
Il y a plus d'un quart de siècle depuis sa création et il est grand temps de mettre à niveau son statut pour lui permettre de faire des rapports sur les violations", a indiqué le communiqué.
Amnesty a souligné avoir constaté tout au long des dernières années, "la montée des violations des droits de l'homme et, en particulier, les restrictions arbitraires imposées aux manifestants pacifiques et aux militants qui soutiennent l'autodétermination pour le Sahara occidental". Elle relève également "les violations" des droits des Sahraouis détenus au Maroc à un procès équitable, et la "torture et d'autres mauvais traitements" dont ils sont victimes. L'organisation cite, à cet égard, le nouveau procès civil des 24 Sahraouis, les défenseurs des droits de l'homme et militants politiques, qu'elle dit suivre de près, rappelant leur condamnation à de lourdes peines de prison suite à un procès militaire "manifestement injuste".
"Le black-out imposé par les autorités marocaines sur les médias concernant les événements de Gdeim Izik dans lesquels ils sont accusés, et la controverse qui entourait les évènements dans ce camp en 2010, affirment le besoin urgent d'une surveillance impartiale et autorisée des droits de l'homme dans la région", est-il précisé. L'ONG regrette par ailleurs que l'effectif de la MINURSO a été réduit l'année dernière après l'expulsion par les autorités marocaines de leur personnel civil, dont le personnel du service de déminage, en mars 2016. Amnesty rappelle que le Sahara occidental est l'un des territoires les plus exposés aux explosions des mines, avec plus de 2 500 décès signalés depuis 1975, d'où la cruciale nécessité du service de déminage. "Au lieu d'entraver le travail de la MINURSO, les autorités marocaines devraient coopérer pleinement avec la mission afin de s'assurer qu'elle est en mesure de s'acquitter de sa tâche", conclut Amnesty International.
Samia S.
 
Imprimer Envoyer cet article
 
 
 
 
 
Selon Berkani : Impratif de moderniser le systme de sant national
Bourses : Les Places montent en Europe
Brsil : Les petits exploitants de l'Amazonie en pril
Amendement de la loi sur les hydrocarbures : La finalisation des premires moutures est prvue pour juin 2018
Introduction de la finance islamique dans le domaine bancaire Le processus du lancement des banques islamiques en marche
 
 
 
Le destin de tout pays
Pouvons-nous  avancer l'idée aujourd'hui que la politique interne mise en place dans les pays arabes et chez nous-autres n'a pu amener l'idéologie ...
   
  Lire la suite
 
 
S'en prendre l'arme n'est jamais signe de force
 
Si certaines sirènes se doublent aujourd'hui de la rage hystérique de n'avoir pas pu, malgré les tentatives, ...
 
 
 
 
 
   
   
  Edition en PDF
   
    Les rubriques
  Nation
  Regions
  Energie
  Reportage
  Culturelle
  Finance
  Focus
  Emploi
  Agriculture
  Multimedia
  Post Scriptum
  Conjoncture
  Zoom
  Internationnal
  Tendances et marches
  Maghreb
  Sport
  Afrique
   Débats
  Idees
  Analyses
  Contribution
  Documents
  
 
 
 
 
 
 
votant(s)| Oui: , Non:
 
 Oui Non
 
ENERGIE
Brent Londres 49,020   $/baril
WTI New York 42,250   $/baril
 
Devise Achat Vente
Dollar 113.4969 113.5119
Euro 132.7914 132.8657
Livre 150.6463 150.6862
Yen (100) 100.3332 100.3908
SAR 30.2626 30.2690
KWD 375.3204 375.7428
AED 30.8953 30.9078
 
 
 
SARL MPE
Maison de la presse Safir Abdelkader
Kouba, Alger Algérie
Administration :TEL+213 023 70 94 94
Rédaction        :TEL+213 023 70 94 61
                         TEL+213
                   
  Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez nous