Lundi 06-07-2020
Rechercher un article
   
   
 
Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez-nous
 
Nation  
 
 
 
Lutte contre la Covid-19 : Quelle sortie de crise ?
 
 
Mise à jour : 02-07-2020
 
En moins de deux  semaines, l'Algérie a connu la plus forte augmentation de contamination au coronavirus (Covid-19) au vu des derniers chiffres de dimanche et lundi  avec 305  et 298 cas positifs enregistrés  particulièrement à Blida, Alger, Sétif, Oran, Batna, Constantine, Ouargla. Les scientifiques, spécialistes, médecins et paramédicaux d'une seule voix lancent un cri d'alarme en raison de la multiplication des contaminations à la Covid-19 et leur étendue de contagion à travers presque toutes les régions du pays. 
 
Quatre mois depuis le début de la crise sanitaire, l'urgence pour plus d'efficacité dans la lutte contre la propagation-transmission de l'épidémie doit être la priorité de tous, mais aussi cette autre exigence de la prise de conscience du citoyen sur le danger que représente  la maladie. La menace est désormais plus forte que jamais. En effet, depuis le début de la crise, les services de la santé à tous les niveaux agissent sans relâche. Mais force est de constater que le citoyen ne suit pas à la racine, c'est-à-dire se protéger soi-même. Il se refuse à agir pour s'approprier les segments de la prévention et le respect des mesures-barrières, en luttant bien sûr contre la chaîne de transmission du virus désormais circulant sans obstacle sanitaire et ce, devant la démobilisation de la population.
Personne ne doute, là encore, que les pouvoirs publics au regard de la situation critique prendront leur part de responsabilité, comme ils l'ont déjà fait à travers la mise en application de la feuille de route tracée par le Premier ministre, Abdelaziz Djerad. Mais faudra-t-il encore, que la population donne l’exemple enfin ! Un véritable sens de  civisme, assorti de vigilance à laquelle la majorité des citoyens doit adhérer et surtout s'adapter aux restrictions en vigueur contre une maladie très contagieuse, potentiellement mortelle mais évitable si tout un chacun individuellement et collectivement s'y met à la combattre. La pandémie est en train de faire le tour de l'Algérie et cela demande au plus vite un état d'urgence sanitaire rigoureux et davantage contraignant pour éviter la catastrophe et autres imprévus sociaux et économiques.
L'expansion de la pandémie de coronavirus (Covid-19) en Algérie est " exponentielle " et " la situation risque d'exploser et de devenir peut-être incontrôlable ". Ce véritable cri d'alarme a été lancé dimanche par le Pr. Djamel Eddine Nibouche, chef du service cardiologie au CHU Nafissa Hamoud (ex-Parnet) d'Hussein-Dey-Alger dans une déclaration faite à TSA : " Nous n'avons plus le plateau d'avant d'après les chiffres que nous avons, mais il y a une croissance exponentielle, la situation risque d'exploser et va devenir peut-être incontrôlable ? Tout cela était prévisible parce qu'il n'y a pas eu de gestes barrières juste après le déconfinement et nous avons vu que la population n'a pas suivi les restrictions que le gouvernement et le ministère de la Santé ont préconisées ", déplore-t-il, dans cette déclaration à TSA, dimanche. Pour lui " la situation est inquiétante, d'abord parce que le nombre de malades à confiner dans les hôpitaux ne cesse d'augmenter. Les hôpitaux seront complètement surchargés, nous ne pourront plus faire admettre ces cas-là, donc il faut absolument une décision maintenant : qu'allons-nous faire des malades Covid non compliquées, est-ce que nous allons leur donner leur traitement et leur dire d'aller chez-eux ou allons-nous les confiner dans un autre endroit puisque les hôpitaux vont être saturés ", s'interroge-t-il. La solution pour le Pr. Nibouche, c'est de créer des centres d'isolement pour soulager les hôpitaux et leur permettre de prendre en charge les cas d'urgence.  " Je pense qu'il faut maintenant essayer de créer des centres d'isolement. C'est vraiment urgent de le faire pour confiner tous ces malades qui viennent et qui n'auront plus de place aux niveaux des hôpitaux. Parce que le rôle des hôpitaux maintenant c'est le confinement, or, l'hôpital n'est pas fait pour confiner le malade, mais pour traiter et prendre en charge des malades graves ", soutient le Pr. Nibouche. 
Pour lui, l'hôpital "  ne doit pas être surchargé par des hospitalisations inutiles uniquement pour confiner et empêcher que le malade ne contamine d'autres. Donc il faut créer des centres pour confiner tous ces malades et là, je pense que nous allons vers une situation qui vraiment risque d'être incontrôlable ".
Le même cri d'alarme a été aussi lancé par les médecins résidents, des maîtres-assistants et des paramédicaux en raison de l'augmentation des contaminations de la Covid-19 " La contamination est fulgurante et les hôpitaux sont saturés ", alertent-ils. A travers le SOS, lancé par le corps médical et paramédical de Constantine il est question d'un personnel " épuisé. 
" Le manque de lits, le manque de moyens de protection, la peur d'être contaminé et transmettre le virus à nos familles. Le nombre  des confrères et consœurs affectés par le virus qui ne cesse d'augmenter, ajoutant à cela les comportements irresponsables de certains malades et de leurs proches sans oublier les conditions d'exercice et la pression qui commence à être intenable, font que nous nous retrouvons dans une situation déplorable ", lance le Dr. Othman Bencheikh El Fegoune, résident au niveau du service d'hématologie du CHU. De son côté, le Dr. Kamel Bensalah, n'a pas hésité à exprimer son témoignage accablant : " Actuellement en isolement (positif symptomatique à la  Covid-19, je viens vous faire part de mon humble témoignage sur la situation catastrophique que vit notre hôpital et par la même occasion la situation du personnel soignant tous corps confondus. Selon le Dr. Bensalah, cette crise sanitaire a mis en exergue une gestion catastrophique de la part des autorités locales au niveau du service d'hématologie, " tous les médecins, paramédicaux et encore plus grave les patients hospitalisés au sein du service ont été contaminés par le coronavirus et cela face à l'indifférence des responsables du secteur. L'heure est grave et nous devons agir avant qu'il ne soit trop tard ".
La situation épidémiologique à Oran où la circulation du virus est importante, le personnel médical n'est pas épargné ; 69 médecins et 32 soignants, ont contracté le virus, et les deux principaux établissements de santé le CHU Oran(CHUO) et l'EHU 1er Novembre sont saturés. Le premier avec 8 services destinés à la Covid-19 et le CHUO avec le service infectieux, plus deux autres services vivent la même situation. Ce constat de la situation a été fait par le chef de service de la prévention, le Dr. Boukhari, à la DSP de la wilaya d'Oran, qui a souligné que même en utilisant le nouvel hôpital de Chtaïbo qui n'est pas achevé, la saturation est bien là. Le spécialiste mettra en avant les comportements irresponsables de la population. " Si l'on faisait des tests à l'échelle générale l'on trouverait que 35 % des habitants d'Oran sont porteurs du virus ", a-t-il dit.
A. Z.
 
Imprimer Envoyer cet article
 
 
Lire aussi les articles de la même rubrique:
 
LAlgrie ftera dimanche son 58e anniversaire de l'indpendance : L'histoire, fondement de l'action de la nouvelle Rpublique 2020/2030: de la colonisation l'indpendance de l'Algrie le 05 juillet 1962
 

PAR : Dr Abderrahmane Mebtoul

L'Algérie célèbre le 05 juillet 2020 la fête de l'indépendance marquant la fin de la ...
Voir détail
   
Tribunal de Sidi M'Hamed 18 ans de prison pour Haddad, 12 ans pour Ouyahia et Sellal
 

Par : Med Wali

 
Le tribunal de Sidi M’hamed a rendu, hier, le verdict dans l'affaire de Ali Haddad, qui implique d'anciens hauts ...
Voir détail
   
Sonatrach-ENI: Signature de plusieurs accords de coopration principalement dans le secteur gazier
 

Par : Saïd B.

 
La compagnie nationale des hydrocarbures Sonatrach et le groupe italien ENI ont signé mercredi à Alger ...
Voir détail
   
Rforme du systme de sant : Les professionnels de la sant sont les acteurs "essentiels" l'origine des rsultats de la rforme
 

Par : Abdelouahab Ferkhi

 
Malgré les énormes montants dispensés par l'Etat à travers de nombreux ...
Voir détail
   
 
 
Tebboune pour France 24 : Le Maroc passe une autre forme d'escalade
Zone-Euro: Les dputs allemands en soutien de la BCE dans son contentieux avec la Cour de Karlsruhe
Libye: Serraj fait part de sa volont de dialoguer avec les forces diriges par Khalifa Haftar
Tipaza: La tribu des Beni Menacer, un long parcours de bravoure et de rsistance au colonialisme
Sahara occidental: L'UE ne reconnait pas la marocanit du Sahara Occidental
 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
   
  Edition en PDF
   
    Les rubriques
  Nation
  Regions
  Energie
  Reportage
  Culturelle
  Finance
  Focus
  Emploi
  Agriculture
  Multimedia
  Post Scriptum
  Conjoncture
  Zoom
  Internationnal
  Tendances et marches
  Maghreb
  Sport
  Afrique
   Débats
  Idees
  Analyses
  Contribution
  Documents
  
 
 
 
 
 
 
votant(s)| Oui: , Non:
 
 Oui Non
 
ENERGIE
Brent Londres 49,020   $/baril
WTI New York 42,250   $/baril
 
Devise Achat Vente
Dollar 113.4969 113.5119
Euro 132.7914 132.8657
Livre 150.6463 150.6862
Yen (100) 100.3332 100.3908
SAR 30.2626 30.2690
KWD 375.3204 375.7428
AED 30.8953 30.9078
 
 
 
SARL MPE
Maison de la presse Safir Abdelkader
Kouba, Alger Algerie
Administration :TEL+213 023 70 94 94
Rédaction        :TEL+213 023 70 94 61
                         TEL+21321 23 44 54
                   
  Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez nous