Mardi 26-09-2017
Rechercher un article
   
   
 
Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez-nous
 
Internationnal  
 
 
 
Crise corenne : Une solution militaire serait une catastrophe
 
 
Mise à jour : 14-09-2017
 
"Il est absolument nécessaire d'empêcher que la situation ne dégénère": le secrétaire général de l'Onu, Antonio Guterres a déclaré à Sputnik qu'une solution militaire à la crise coréenne serait une catastrophe et appelé à chercher des moyens politiques pour résoudre la situation.
Dans une interview exclusive à Sputnik, le secrétaire général de l'Onu, Antonio Guterres, a évoqué la situation autour de la Corée du Nord, estimant qu'un règlement militaire du conflit serait une catastrophe. "Nous devons condamner très sévèrement les essais nucléaires et les tests de missiles nord-coréens, en maintenant le cap sur une péninsule coréenne dénucléarisée, mais dans le même temps, nous devons comprendre qu'une solution militaire serait une catastrophe. Nous devons tout faire afin de créer les conditions pour une initiative diplomatique et des solutions politiques", a-t-il déclaré. En outre, le secrétaire général de l'Onu s'est déclaré très préoccupé par la crise entourant la Corée du Nord. "Je pense qu'il est absolument nécessaire d'empêcher que la situation dégénère. De toute évidence, la Corée du Nord doit respecter le droit international et les résolutions du Conseil de sécurité. Et tous les pays doivent faire la même chose. Mais nous devons prendre les résolutions du Conseil de sécurité non seulement comme un instrument fondamental de pression sur la Corée du Nord, mais aussi comme un moyen d'obtenir une solution diplomatique", a-t-il souligné.
 
Pyongyang rejette la nouvelle résolution de l'Onu
D'autre part, la Corée du Nord rejette fermement la nouvelle résolution du Conseil de sécurité de l'Onu visant le durcissement des sanctions à l'encontre de Pyongyang, après son sixième essai nucléaire effectué le 3 septembre, a annoncé le ministère nord-coréen des Affaires étrangères.
Pyongyang voit rouge après l'adoption d'une nouvelle résolution du Conseil de sécurité de l'Onu prévoyant le durcissement du régime de sanctions visant la Corée du Nord, affirme le ministère nord-coréen des Affaires étrangères cité par l'Agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA).
"La résolution a été fabriquée par les États-Unis qui ont utilisé différentes méthodes sales et ignobles", lit-on ainsi dans le communiqué.
Qualifiant cette résolution de "produit de la provocation abominable, visant à priver la Corée du Nord de son droit légitime à l'autodéfense pour étrangler le pays et ses citoyens par le blocage économique", Pyongyang souligne que l'adoption de cette résolution a confirmé que le chemin qu'il avait choisi était "absolument juste".
 
Redoubler d'efforts pour protéger la souveraineté du pays 
"La Corée du Nord va redoubler d'efforts pour renforcer sa puissance afin de protéger la souveraineté du pays et son droit à exister, et ainsi soutenir la paix et la sécurité dans la région par la voie de l'équilibre des forces avec les États-Unis", a annoncé le communiqué cité par la KCNA.
En effet, la Corée du Nord a promis mercredi de donner un coup d'accélérateur à ses programmes militaires interdits en réponse aux sanctions "maléfiques" imposées par le Conseil de sécurité de l'ONU après son sixième essai nucléaire, le plus puissant à ce jour.
Le Conseil de sécurité de l'Onu a adopté lundi à l'unanimité et à l'initiative des États-Unis une nouvelle batterie de sanctions contre la Corée du Nord, interdisant ses exportations de textile et réduisant les approvisionnements en pétrole et en gaz. Cette huitième série de mesures vise à punir ce pays pour l'essai nucléaire du 3 septembre.
Dimanche 3 septembre, la Corée du Nord a annoncé l'essai réussi d'une bombe H destinée à être installée sur les missiles intercontinentaux. Le ministère japonais de la Défense a préalablement évalué la puissance de la charge à 70 kt, ce qui dépasse largement la puissance des bombes atomiques larguées sur les villes japonaises de Hiroshima et de Nagasaki en 1945.
Le président américain Donald Trump a déclaré que Washington était prêt à utiliser "tous les moyens" pour protéger son pays et les alliés, y compris l'arme nucléaire. Séoul a fermement condamné ces essais, alors que Tokyo les a qualifiés de "défi lancé à la communauté internationale".
Ikram A.
 
Imprimer Envoyer cet article
 
 
Lire aussi les articles de la même rubrique:
 
Plan logement en France : Le suspense se poursuit dans une certaine confusion
 
Le gouvernement a repoussé mardi la présentation de son plan pour le logement, après avoir multiplié les annonces parfois contradictoires au risque de ...
Voir détail
   
Libration de Deir ez-Zor : Comment les hlicoptres russes ont dtermin l'issue de la bataille
 
Les Alligator, Terminator et Chasseurs nocturnes deviennent la principale force offensive de l'aviation russe. Pour la première fois de l'histoire, les attaques ...
Voir détail
   
 
 
Cacophonie sur les donnes officielles : Quelle est la ralit de la sphre informelle en Algrie
Alstom-Siemens : Les discussions en cours sur un rapprochement
Transport ferroviaire : Le DG de la SNTF dvoile les dfis de l'entreprise
Japon : La BoJ maintient sa politique, dissension au conseil
Conseil de la Nation : Le Premier ministre prsente le plan d'action du gouvernement
 
 
 
L'radication des ides et des hommes, ...
"Bouger ", ce n'est pas fatalement tenter de faire la révolution, mais cela contribue à intéresser les populations à la " chose " ...
   
  Lire la suite
 
 
Les rformes exiges par le Prsident Bouteflika sont les ...
 
Une fois de plus, le programme politique du président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika est mis en exergue à la fois par le ...
 
 
 
 
 
   
   
  Edition en PDF
   
    Les rubriques
  Nation
  Regions
  Energie
  Reportage
  Culturelle
  Finance
  Focus
  Emploi
  Agriculture
  Multimedia
  Post Scriptum
  Conjoncture
  Zoom
  Internationnal
  Tendances et marches
  Maghreb
  Sport
  Afrique
   Débats
  Idees
  Analyses
  Contribution
  Documents
  
 
 
 
 
 
 
votant(s)| Oui: , Non:
 
 Oui Non
 
ENERGIE
Brent Londres 49,020   $/baril
WTI New York 42,250   $/baril
 
Devise Achat Vente
Dollar 79.2149 79.2299
Euro 108.5719 108.6163
Livre 129.5631 129.6089
Yen (100) 76.7809 76.8327
SAR 21.1212 21.1257
KWD 280.1093 280.8575
AED 21.5662 21.5715
 
 
 
SARL MPE
Maison de la presse Safir Abdelkader
Kouba, Alger Algérie
Administration :TEL+213 023 70 94 94
Rédaction        :TEL+213 023 70 94 61
                         TEL+213
                   
  Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez nous