Lundi 25-09-2017
Rechercher un article
   
   
 
Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez-nous
 
Internationnal  
 
 
 
Venezuela : L'opposition aux urnes contre la Constituante de Maduro
 
 
Mise à jour : 17-07-2017
 
Les Vénézuéliens ont commencé dimanche à voter lors d'une consultation populaire symbolique organisée par l'opposition sur le projet de Constituante du président Nicolas Maduro, après trois mois de manifestations violentes, ont annoncé les organisateurs.
Les bureaux de vote ont ouvert à 07H00 (11H00 GMT), a indiqué la coalition d'opposition Table de l'unité démocratique (MUD). Avant l'ouverture, des dizaines de personnes faisaient déjà la queue devant plusieurs bureaux de Caracas, selon des journalistes de l'AFP sur place.
Présenté comme un acte de "désobéissance civile", ce vote, qui se déroulera sans l'aval des autorités, a pour but de manifester le rejet par la population de la future Assemblée constituante, selon la coalition des antichavistes - du nom d'Hugo Chavez, président de 1999 à sa mort en 2013 - réunis au sein de la Table de l'unité démocratique (MUD).
Espérant une participation massive, l'opposition ouvrira quelque 2.000 bureaux de vote à travers le pays à 07H00 locales (11H00 GMT).
"Tout est prêt. Demain (dimanche), le pays non seulement va rejeter la Constituante, il donnera un mandat pour exiger un changement de régime, la sortie de la dictature et l'ouverture d'une transition avec un gouvernement d'union nationale", a déclaré samedi une responsable de l'opposition, Maria Corina Machado.
Selon l'institut de sondages Datanalisis, près de 70% des Vénézuéliens sont opposés à la Constituante et 80% dénoncent la gestion par M. Maduro d'un pays en partie paralysé et traumatisé par trois mois et demi de manifestations, au cours desquelles 95 personnes ont été tuées. D'après les projections de Datanalisis, quelque 10,5 millions de personnes, sur 19 millions d'électeurs, seraient prêts à voter lors du plébiscite.
Le projet d'assemblée constituante est fermement rejeté par les antichavistes qui y voient un moyen de contourner l'Assemblée nationale, où l'opposition est majoritaire depuis 2016. "Cela va marquer un avant et un après dans cette lutte pour récupérer la démocratie au Venezuela", a déclaré Julio Borges, le président du Parlement.
 
'Show international' 
Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, a exprimé sa préoccupation. "Il y a un besoin urgent d'un dialogue national au Venezuela entre le gouvernement et l'opposition", a-t-il déclaré vendredi dans un communiqué. Au même moment, le Haut Commissariat aux réfugiés de l'ONU (HCR) a publié des chiffres de demandes d'asile déposées par des Vénézuéliens: elles se sont envolées ces derniers mois, avec 52.000 demandes enregistrées depuis janvier, soit plus du double de celles recensées l'an dernier. L'Assemblée constituante voulue par le président Maduro, et dont les 545 membres seront élus le 30 juillet, aura pour mission de modifier la Constitution en vigueur pour assurer, selon lui, la stabilité politique et économique du Venezuela. Dimanche également, le gouvernement a invité les citoyens à venir tester les machines de vote qui seront mises en place à la fin du mois. Objectif: ne pas laisser le champ libre à l'opposition.  Le chef de l'Etat a appelé ses adversaires à réaliser leur consultation dans un climat de "paix". "Un show international (...) faites-le, mais en paix", a déclaré le président Maduro, qui jouit du soutien de l'armée, acteur incontournable du jeu politique. La crise survient sur fond de chute depuis 2014 des cours du pétrole qui frappe de plein fouet l'économie, dont 95% des devises proviennent de l'exportation de l'or noir.
 
Observateurs internationaux
Samedi, cinq anciens présidents latino-américains sont arrivés à Caracas pour assister à la consultation de l'opposition en tant qu'"observateurs internationaux", selon Maria Corina Machado, une élue de l'opposition. A son arrivée, le Mexicain Vicente Fox a jugé que la consultation de l'opposition marquait le début "du chemin vers la fin" du gouvernement Maduro, qui "doit comprendre que personne n'en veut et qu'il ne peut pas continuer à détruire l'économie" du Venezuela. M. Fox est accompagné des anciens présidents colombien Andres Pastrana, costariciens Laura Chinchilla et Miguel Angel Rodriguez et bolivien Jorge Quiroga. Pour la MUD, la consultation populaire de dimanche sera le "détonateur" de la dernière phase de la mobilisation qui vise à forcer Nicolas Maduro à quitter le pouvoir. Elle n'écarte pas non plus la possibilité d'appeler à la grève générale.
Ces dernières semaines, le camp gouvernemental a laissé entrevoir des fêlures, avec les prises de position critiques de la procureure générale Luisa Ortega, une chaviste entrée en dissidence et menacée d'un procès qui pourrait conduire à sa destitution.
Ikram A.
 
Imprimer Envoyer cet article
 
 
Lire aussi les articles de la même rubrique:
 
Zone euro : Un changement de politique de la BCE attendu en septembre
 
La Banque centrale européenne devrait attendre jusqu'en septembre avant d'annoncer un virage vers une réduction de sa politique ultra-accommodante, montre une ...
Voir détail
   
France : L'chec de la stratgie d'Emmanuel Macron
 
Avec la fin du G-20 qui s'est tenu à Hambourg, et après les deux discours d'Emmanuel Macron et d'Edouard Philippe, le premier au Congrès le lundi 3 ...
Voir détail
   
 
 
Bourses : Les places europennes finissent la semaine en ordre dispers
Aprs le dcs : Mme Bettencourt Incertitude sur l'avenir de l'Oral et Nestl
Sans surprise du ct de l'Opep : Le ptrole termine en hausse
Complexe sidrurgique Sider El Hadjar : Le haut fourneau redmarre
largissement de la coopration algro-russe : Tout pour diversifier le partenariat stratgique
 
 
 
Le destin de tout pays
Pouvons nous  avancer l'idée aujourd'hui que la politique interne mise en place dans les pays arabes et chez nous autres n'a pu amener l'idéologie ...
   
  Lire la suite
 
 
Politique conomique, politique sociale doivent faire une ...
 
Il est clair que pour les citoyens de l'Algérie profonde, les vrais patriotes, aimant l'Algérie, de bonne foi et de conviction et ...
 
 
 
 
 
   
   
  Edition en PDF
   
    Les rubriques
  Nation
  Regions
  Energie
  Reportage
  Culturelle
  Finance
  Focus
  Emploi
  Agriculture
  Multimedia
  Post Scriptum
  Conjoncture
  Zoom
  Internationnal
  Tendances et marches
  Maghreb
  Sport
  Afrique
   Débats
  Idees
  Analyses
  Contribution
  Documents
  
 
 
 
 
 
 
votant(s)| Oui: , Non:
 
 Oui Non
 
ENERGIE
Brent Londres 49,020   $/baril
WTI New York 42,250   $/baril
 
Devise Achat Vente
Dollar 79.2149 79.2299
Euro 108.5719 108.6163
Livre 129.5631 129.6089
Yen (100) 76.7809 76.8327
SAR 21.1212 21.1257
KWD 280.1093 280.8575
AED 21.5662 21.5715
 
 
 
SARL MPE
Maison de la presse Safir Abdelkader
Kouba, Alger Algérie
Administration :TEL+213 023 70 94 94
Rédaction        :TEL+213 023 70 94 61
                         TEL+213
                   
  Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez nous