Samedi 24-06-2017
Rechercher un article
   
   
 
Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez-nous
 
Internationnal  
 
 
 
Climat des affaires en Russie : Il y a de quoi tre optimiste
 
 
Mise à jour : 21-03-2017
 

Le milieu des affaires en Russie est de plus en plus séduisant pour les investisseurs étrangers. En 2016, la part des hommes d'affaires étrangers optimistes (23%) a été multipliée par quatre par rapport à 2015 (6%), ce qui promet une croissance des investissements réels dans l'économie russe dès 2017.
Selon une récente étude réalisée par l'Union russe des industriels et des entrepreneurs et FleishmanHillard Vanguard intitulée " Le business étranger dans le milieu des affaires en Russie ", parallèlement à l'accroissement de la part d'entrepreneurs étrangers évaluant d'une façon positive le milieu des affaires en Russie, on assiste à la diminution de la part des personnes pessimistes jusqu'à 53 %, contre 77 % en 2015 et 82 % en 2014. Pour ce qui est des changements positifs intervenus dans le climat des affaires en Russie, les entrepreneurs se félicitent des contacts moins fréquents avec les autorités (jusqu'à 80 %), du plus grand rôle des associations professionnelles (79 %) et du travail au sein des organes consultatifs (30 %).
En 2016, l'inflation, le plus grave problème pour 55 % des sondés en 2015, n'était signalée que par 45 % d'entre eux. La pénurie de personnels qualifiés (47 %), la corruption (35 %) et la défense insuffisante des droits de propriété (29 %) étaient les autres sujets de préoccupation l'année dernière. L'état de l'infrastructure russe a également contribué à l'amélioration du milieu des affaires en Russie. Si en 2015, la note moyenne donnée à l'infrastructure était de 3,97, en 2016 elle a été portée à 4,34. Il s'agit, entre autres, des aéroports, des télécommunications, des réseaux électriques, des chemins de fer et du système bancaire. Elena Fadeeva, directrice générale de FleishmanHillard Vanguard, explique cette montée en flèche de l'attitude positive des investisseurs étrangers par plusieurs facteurs, notamment par la stabilisation de la monnaie nationale. " Pour de nombreux investisseurs étrangers, un rouble stable fait monter la confiance envers l'économie. Il importe de comprendre que les investisseurs étrangers ne considèrent pas le climat des affaires en Russie comme un modèle à part. Ils évaluent la situation dans tous les pays et leur estimation est liée aux événements qui se produisent dans d'autres régions ", constate-t-elle. Mme Fadeeva signale que  l'optimisme des investisseurs ne signifie pas que la situation en matière d'investissements s'est stabilisée. Néanmoins, l'estimation positive du milieu des affaires en 2016 par rapport à 2015 annonce des investissements réels dans l'économie dès 2017.
Selon la Banque centrale de Russie, en 2016, 19 milliards de dollars ont été investis dans l'économie russe depuis l'étranger, cela sur fond de baisse généralisée des investissements dans l'économie mondiale. Notons à titre de comparaison qu'en 2015, 4,8 milliards de dollars seulement avaient été investis en Russie depuis l'étranger.

Surmonter la récession la plus grave depuis 20 ans
Selon les estimations d'experts, la récession la plus longue que l'économie russe a connu ces des 20 dernières années vient de prendre fin. Le pays devrait désormais connaître un redressement important. La Russie a réussi à sortir de la récession économique la plus longue des deux dernières décennies, annonce l'agence Bloomberg. Le pays a même réussi à surmonter le ralentissement économique plus tôt que prévu. Selon les estimations antérieures de la Banque centrale russe, la croissance économique a repris dans la deuxième moitié de l'année 2016, mais il semble aujourd'hui plus probable que ce processus ait commencé au premier trimestre de l'année dernière, estime Bloomberg, qui se réfère aux données de la Banque centrale.
Le chroniqueur a également noté que l'une des raisons de ce redressement économique est liée à la révision des dépenses militaires par le gouvernement russe. L'augmentation de ces dépenses a eu un impact positif sur le produit intérieur brut (PIB) du pays. D'autre part, selon lui, les prix plus élevés du pétrole ont également contribué à la croissance économique russe. Mais le secteur des matières premières n'explique pas à lui seul la meilleure tenue de l'économie russe. " Le redressement d'autres secteurs de l'économie, outre le secteur énergétique, a été une agréable surprise ", a déclaré à l'agence le spécialiste des questions stratégiques de la Danske Bank Vladimir Miklachevski, soulignant que la croissance de ces secteurs étant essentielle sur le long terme. Dans le même temps, l'économie russe pourrait se redresser de manière encore plus spectaculaire si l'administration de Donald Trump décidait d'assouplir les sanctions économiques. Selon les estimations des économistes, dans ce cas le prix du rouble s'élèverait de 5-10 %, tandis que le PIB augmenterait de 0,2 % cette année et de 0,5 % l'année suivante. Néanmoins, la croissance potentielle de l'économie sera limitée à 1,5-2 %, avance Bloomberg, citant la chef de la Banque centrale russe, Elvira Nabioullina. Dans le même temps, Vladimir Poutine a chargé le ministre russe de l'Économie d'élaborer un nouveau plan de croissance économique d'ici 2019.
Mustapha S.

 
Imprimer Envoyer cet article
 
 
Lire aussi les articles de la même rubrique:
 
Allemagne : Les sociaux-dmocrates en marche pour dtrner Merkel
 

A l'unanimité, les sociaux-démocrates allemands ont porté dimanche à leur tête Martin Schulz pour tenter de détrôner Angela Merkel du ...

Voir détail
   
 
 
Aprs des prises de bnfices : Les Bourses europennes en baisse
Les dfis du gouvernement d'Abdelmadjid Tebboune : Lutter contre la bureaucratie et mettre fin aux dysfonctionnements des institutions qui sont le fondement de la sphre informelle
En dpit du recul des ressources financires : L'conomie nationale reste stable
Aprs l'avance de la date de versement des pensions de retraite en prvision de l'Ad : Entre satisfactions et ralit amre des retraits
Prsentation du plan d'action du gouvernement devant l'APN : Une tape cruciale pour la dmocratie en Algrie
 
 
 
Les mmes constats, les mmes ...
Une contradiction aux voies impénétrables. Peut-on être à la fois contre et pour la Qaida ? Quadrature du cercle. Plus les Etats-Unis et à un ...
   
  Lire la suite
 
 
Tebboune dfinit la rgle des engagements et des ambitions ...
 
Tous les enjeux politiques, démocratiques, économiques, sociaux et culturels ont été étalés avec beaucoup de ...
 
 
 
 
 
   
   
  Edition en PDF
   
    Les rubriques
  Nation
  Regions
  Energie
  Reportage
  Culturelle
  Finance
  Focus
  Emploi
  Agriculture
  Multimedia
  Post Scriptum
  Conjoncture
  Zoom
  Internationnal
  Tendances et marches
  Maghreb
  Sport
  Afrique
   Débats
  Idees
  Analyses
  Contribution
  Documents
  
 
 
 
 
 
 
votant(s)| Oui: , Non:
 
 Oui Non
 
ENERGIE
Brent Londres 49,020   $/baril
WTI New York 42,250   $/baril
 
Devise Achat Vente
Dollar 79.2149 79.2299
Euro 108.5719 108.6163
Livre 129.5631 129.6089
Yen (100) 76.7809 76.8327
SAR 21.1212 21.1257
KWD 280.1093 280.8575
AED 21.5662 21.5715
 
 
 
SARL MPE
Maison de la presse Safir Abdelkader
Kouba, Alger Algérie
Administration :TEL+213 023 70 94 94
Rédaction        :TEL+213 023 70 94 61
                         TEL+213
                   
  Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez nous