Lundi 26-09-2017
Rechercher un article
   
   
 
Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez-nous
 
Internationnal  
 
 
 
tats-Unis: Janet Yellen invite la prudence budgtaire
 
 
Mise à jour : 16-02-2017
 

La présidente de la Réserve fédérale américaine (Fed) Janet Yellen a invité à la prudence sur les éventuelles mesures de relance budgétaire que pourrait prendre l'administration Trump, en s'adressant mardi au Congrès.
"J'espère que les changements de politique budgétaire seront compatibles avec l'objectif de maintenir le budget des Etats-Unis sur une trajectoire viable", a affirmé Mme Yellen devant une Commission du Sénat à Washington.
Dans un discours inhabituellement succinct qu'elle devait prononcer pour son témoignage biannuel au Congrès sur l'état de l'économie, la patronne de la Fed fait plusieurs fois référence à "l'incertitude" et à "l'impact potentiel" des possibles mesures budgétaires.
Le président Donald Trump a promis de réduire les impôts, notamment des sociétés, et d'engager de massives dépenses d'infrastructures ce qui pose la question de leur financement et de leur impact sur le déficit.
"Les changements dans la politique budgétaire et autres mesures pourraient potentiellement avoir un impact sur les perspectives économiques", a averti Mme Yellen, indiquant par ailleurs que l'économie des Etats-unis continuait de croître et l'inflation de progresser vers la cible des 2%, ce qui pourrait conduire la Fed à relever les taux prochainement. "Lors de nos prochaines réunions, le Comité monétaire évaluera si le marché de l'emploi et l'inflation continuent d'évoluer comme on s'y attend, ce qui justifierait dans ce cas un nouvel ajustement des taux", a indiqué Mme Yellen alors que la Fed se réunit les 14 et 15 mars prochains. La Fed a relevé les taux d'un quart de point de pourcentage en décembre dernier et prévoit trois modestes hausses en 2017. Ces taux d'intérêt sont actuellement dans la fourchette de 0,50% à 0,75%. "Attendre trop longtemps avant de restreindre la politique monétaire accommodante serait imprudent", a-t-elle signalé, avertissant que la banque centrale serait alors conduite à relever le coût du crédit plus brusquement au risque "de perturber les marchés financiers et de provoquer une récession". Mme Yellen, souvent critiquée par Donald Trump lors de la campagne électorale, s'est autorisée à donner un avis sur les projets économiques de la nouvelle administration, tout en s'en défendant.  "Même si ce n'est pas dans mon intention de donner une opinion sur telle ou telle proposition d'impôt ou de dépense, je voudrais souligner l'importance qu'il y a à améliorer le rythme de croissance à long terme et à relever le niveau de vie des Américains à travers des politiques qui visent à faire progresser la productivité", a déclaré Mme Yellen. Elle a noté que "les changements possibles de politiques budgétaires et autres étaient une source d'incertitude" pour les perspectives économiques.

La Fed prête pour une hausse des taux
La Réserve fédérale devra sans doute relever les taux d'intérêt lors d'une de ses réunions de politique monétaire à venir, a déclaré mardi sa présidente, Janet Yellen, tout en soulignant l'importance des incertitudes qui entourent la future politique économique du nouveau gouvernement américain. Repousser un resserrement monétaire pourrait mettre la Fed en décalage vis-à-vis de la situation économique et déboucher par la suite sur des hausses des taux accélérées, au risque de provoquer une récession, a-t-elle expliqué. "Il ne serait pas judicieux d'attendre trop longtemps avant de dénouer l'accommodation", a déclaré Janet Yellen, dans un discours devant la commission bancaire du Sénat, en rappelant le fait que l'institut d'émission voit le marché du travail se renforcer encore et l'inflation remonter vers 2%. Janet Yellen n'a pas dit si la situation économique justifiait toujours trois hausses des taux cette année, comme elle l'avait signalé en décembre. Elle n'a rien dit non plus qui permette de laisser penser que la prochaine hausse des taux aura lieu dès la prochaine réunion de politique monétaire, en mars, ou plus tard, en juin, hypothèse pour l'instant favorisée par la plupart des économistes. "Je ne peux pas vous dire à quelle réunion cela se produira", a-t-elle dit, ajoutant: "si ce sera mars ou mai ou juin".
La présidente de la Fed prend en tout cas en compte l'arrivée à la Maison Blanche d'un nouveau président en déclarant que "tout changement dans la politique budgétaire ou dans toute autre politique à incidence économique peut en puissance affecter les perspectives économiques". Mais elle a ajouté: "On ne peut pas savoir encore quels seront ces changement et quelles en seront les suites économiques".
Le président Donald Trump n'a pas fait mystère de son intention de déréglementer le secteur financier mais il n'a pas été plus précis; quant aux promesses fiscales, on en ignore encore l'ampleur. Une éventuelle taxe à l'importation et une politique des grands travaux pourraient quoi qu'il en soit avoir pour effet d'augmenter l'inflation.
Cette dernière reste inférieure à l'objectif de 2% de la Fed depuis plusieurs années.
Mustapha S.

 
Imprimer Envoyer cet article
 
 
Lire aussi les articles de la même rubrique:
 
Restitution de la Crime : Refus formel de la Russie
 

La porte-parole de la diplomatie russe Maria Zakharova a tenu mercredi à mettre les points sur les i suite aux propos tenus hier par l'administration de Donald Trump. La ...

Voir détail
   
Palestine : La position des USA n'a aucun sens
 

La dirigeante palestinienne Hanane Achraoui a critiqué mercredi la position de l'administration Trump sur la solution à deux Etats, en apparente rupture avec celle ...

Voir détail
   
 
 
Conseil de la Nation : Le Premier ministre prsente le plan d'action du gouvernement
Lgislatives en Allemagne : Une victoire amre pour Merkel
Commission des finances de l'APN : Dbats sur le projet de loi sur la monnaie et le crdit
Rglement de la crise libyenne : L'ONU doit tre le rceptacle de toutes les initiatives
Transport ferroviaire : Le DG de la SNTF dvoile les dfis de l'entreprise
 
 
 
L'radication des ides et des hommes, ...
"Bouger ", ce n'est pas fatalement tenter de faire la révolution, mais cela contribue à intéresser les populations à la " chose " ...
   
  Lire la suite
 
 
Les rformes exiges par le Prsident Bouteflika sont les ...
 
Une fois de plus, le programme politique du président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika est mis en exergue à la fois par le ...
 
 
 
 
 
   
   
  Edition en PDF
   
    Les rubriques
  Nation
  Regions
  Energie
  Reportage
  Culturelle
  Finance
  Focus
  Emploi
  Agriculture
  Multimedia
  Post Scriptum
  Conjoncture
  Zoom
  Internationnal
  Tendances et marches
  Maghreb
  Sport
  Afrique
   Débats
  Idees
  Analyses
  Contribution
  Documents
  
 
 
 
 
 
 
votant(s)| Oui: , Non:
 
 Oui Non
 
ENERGIE
Brent Londres 49,020   $/baril
WTI New York 42,250   $/baril
 
Devise Achat Vente
Dollar 79.2149 79.2299
Euro 108.5719 108.6163
Livre 129.5631 129.6089
Yen (100) 76.7809 76.8327
SAR 21.1212 21.1257
KWD 280.1093 280.8575
AED 21.5662 21.5715
 
 
 
SARL MPE
Maison de la presse Safir Abdelkader
Kouba, Alger Algérie
Administration :TEL+213 023 70 94 94
Rédaction        :TEL+213 023 70 94 61
                         TEL+213
                   
  Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez nous