Lundi 18-12-2017
Rechercher un article
   
   
 
Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez-nous
 
Finance  
 
 
 
Les Bourses europennes en baisse : L'effet de la rforme fiscale amricaine s'estompe
 
 
Mise à jour : 07-12-2017
 
Les Bourses européennes ont fini globalement en baisse mardi, l'élan impulsé par le vote du Sénat américain sur la réforme fiscale américaine s'étant estompé.
L'enthousiasme des opérateurs de marché aura été de courte durée: "Une partie de la réforme fiscale était déjà intégrée sur le marché américain", lequel hésitait d'ailleurs sur la tendance à suivre, a commenté auprès de l'AFP Frédéric Rozier, gestionnaire de portefeuille de Mirabaud France.
Dans ce contexte, les publications macroéconomiques du jour n'ont pas suffi à donner du grain à moudre aux investisseurs.
Dans le détail, la croissance de l'activité dans les services aux Etats-Unis a ralenti plus que prévu en novembre, pour s'établir à 57,4%, selon l'indice des directeurs d'achats publié par l'association professionnelle ISM.
Le déficit commercial du pays s'est par ailleurs creusé plus que prévu en octobre, sous l'effet d'un niveau record des importations de biens et services.
 
L'Eurostoxx 50 a reculé de 0,16%
La Bourse de Paris a fini en petit repli (-0,26%). L'indice CAC 40 a cédé 13,76 points, à 5.375,53 points, dans un volume d'échanges de 3,3 milliards d'euros. La veille, il avait fini en hausse de 1,36%.
Sur le terrain des valeurs, le secteur technologique a fini en ordre dispersé. CapGemini a ainsi perdu 0,49% à 96,50 euros, Soitec prenant à l'inverse 1,29% à 60,69 euros tandis que STMicroelectronics s'est apprécié de 1,38% à 18,77 euros. Les valeurs liées aux matières premières ont terminé moroses: TechnipFMC a reculé de 2,40% à 24,21 euros, ArcelorMittal de 1,83% à 25,72 euros et Vallourec de 3% à 4,46 euros. Fnac Darty a gagné 0,76% à 91,67 euros. Neopost a plongé de 14,07% à 24 euros. EDF a cédé 0,82% à 10,91 euros. La Bourse de Londres a terminé en légère baisse de 0,16%. L'indice FTSE-100 des principales valeurs a perdu 11,47 points à 7.327,50 points.
Du côté des valeurs, au sein du secteur minier, Anglo American a perdu 2,45% à 1.351,00 pence, Antofagasta 1,67% à 884,50 pence, BHP Billiton 1,10% à 1.345,00 pence et Rio Tinto 2,02% à 3.468,50 pence. Le cigarettier British American Tobacco a gagné 1,14% à 4.850,00 pence, le fabricant d'alcool Diageo 0,77% à 2.606,50 pence et le groupe de produits de grande consommation Reckitt Benckiser 0,91% à 6.419,00 pence. Dans le secteur de la distribution, Tesco a été recherché (+3,00% à 201,00 pence), tout comme Morrison (+2,24% à 218,80 pence) et Sainsbury's (+2,75% à 239,30 pence). Enfin, le groupe de télécoms Vodafone a perdu quelques plumes (-0,13% à 225,25 pence).
La Bourse de Francfort a fini proche de l'équilibre (-0,08%).
L'indice vedette Dax a reculé de 10 points, à 13.048,54 points. Le MDax des valeurs moyennes a en revanche avancé de 0,16% à 26.979,07 points.
Le groupe immobilier Vonovia, en verve depuis le début de l'année (+32%), a tiré la cote. Son titre a pris la tête du Dax à la faveur d'une progression de 2,25% à 40,67 euros. Deutsche Börse a avancé de 1,79% à 96,90 euros. BMW a également progressé sur la séance (+0,15% à 85,46 euros).
Volkswagen (-1,50% à 170,75 euros) et Daimler (+0,66% à 70,02 euros) ont terminé en ordre dispersé. Deutsche Bank a abandonné 1,15% à 15,96 euros.
L'indice AEX des principales valeurs de la Bourse d'Amsterdam a clôturé en baisse de 0,04% à 543,08 points. A la baisse, le sidérurgiste Arcelor Mittal a chuté de 1,83% à 25,72 euros et le groupe de forage pétrolier et gazier SBM a perdu 0,81% à 14,04 euros. A la hausse, le groupe de télécoms et médias Altice a avancé de 7,20% à 7,47 euros et le fabricant néerlandais de systèmes de lithographie pour l'industrie de microprocesseurs ASML a grimpé de 1,54% à 145,40 euros. La Bourse de Milan a terminé en légère hausse, l'indice FTSE Mib gagnant 0,24% à 22.416 points.
Moncler a réalisé une des meilleures performances avec +2,65% à 23,67 euros, suivi de Mediaset +2,46% à 3,24 euros, ou encore de STMicroelctronics (+1,57% à 18,78 euros).
En revanche, Banco BPM a perdu 2,35% à 2,74 euros, suivi de Prysmian, qui vient d'annoncer le rachat de General Cables, avec -1,32% à 26,98 euros. La Bourse de Madrid a clôturé quasiment à l'équilibre (+0,03%) à 10.211,3 points. Le gazier Gas Natural a connu la plus forte hausse (+3,20% à 19,18 euros), suivi du groupe immobilier Colonial (+2,63% à 8,30 euros) et du groupe télécoms Cellnex (+1,58% à 21,17 euros).
Parmi les plus fortes baisses figuraient l'aciériste Arcelor Mittal (-1,95% à 25,70 euros), le groupe de BTP ACS (-1,16% à 32,08 euros) et la banque Bankia (-1,28% à 4,01 euros).
Les valeurs phare de l'Ibex 35 ont terminé en repli: Inditex (Zara) -0,64% à 30,38 euros; Banco Santander -0,34% à 5,56 euros; Telefonica -0,15% à 8,56 euros.
La Bourse de Bruxelles a abandonné 0,04% , l'indice Bel-20 des valeurs vedettes terminant à 3.999,67 points. 
Neuf valeurs se sont hissées dans le vert, le groupe postal bpost enregistrant la plus forte hausse (+1,91% à 26,38 euros).
Le repli du sidérurgiste Aperam (-1,64% à 42,10 euros) a pesé sur l'indice, tout comme celui de son concurrent Bekaert (-1,54% à 34,29 euros).
A la Bourse de Lisbonne, l'indice PSI20 a pris 0,59% à 5.395,26 points.
Parmi les valeurs en hausse, Jeronimo Martens a progressé de 0,68% à 16,29 euros, la banque BCP a également avancé de 2,46% à 0,27 euro.
Quant aux valeurs en baisse, EDP Energias a cédé 0,41% à 2,92 euros et Galp Energia a reculé de 0,16% à 15,96 euros.
 
Wall Street fléchit dans le sillage de Disney
Wall Street a terminé la séance de mardi en recul, s'orientant plus nettement à la baisse dans les derniers échanges, sous le poids de Disney et de technologiques qui se sont essoufflées, tout en tentant d'évaluer pour les comptes des entreprises les dernières péripéties de la réforme fiscale. Les sénateurs républicains avaient procédé à des changements de dernière minute dans leur texte afin qu'il soit adopté samedi dernier par le Sénat en séance plénière.
Ils avaient en particulier retenu le principe d'un impôt alternatif minimal (AMT) pour les personnes physiques et morales, alors qu'ils comptaient l'éliminer à l'origine.
Cela met le Sénat en porte-à-faux avec la Chambre des représentants car les députés républicains, dans leur propre version, ont bel et bien supprimé cet impôt minimal pour les sociétés et entendent bien que ce principe ne figure pas dans le texte définitif.
"On a toujours le sentiment que la réforme fiscale se fera, avec un taux d'impôt sur les sociétés de 20%, ce qui fera beaucoup de bien aux bénéfices", a toutefois dit Lindsey Bell, stratège investissement de CFRA Research.
L'indice Dow Jones a perdu 109,41 points (0,45%) à 24.180,64 points. Le S&P-500 a cédé 9,87 points (0,37%) à 2.629,57 points. Le Nasdaq Composite a laissé 13,15 points, soit 0,19%, à 6.762,21 points.
Cela fait trois séances d'affilée que le S&P-500 fléchit, une série inédite depuis le début août.
Deux indicateurs ont été publiés dans la journée, sans laisser trop de traces sur le marché. Il est vrai qu'il y a plus important à venir de ce point de vue, en l'espèce la statistique de l'emploi de novembre publiée vendredi. Elle sera précédée par l'enquête ADP de l'emploi dans le secteur privé mercredi et par la statistique hebdomadaire des inscriptions au chômage le lendemain.
La croissance du secteur tertiaire aux Etats-Unis a accusé un ralentissement plus net que prévu en novembre, suivant les résultats de l'enquête mensuelle de l'Institute for Supply Management (ISM) auprès des directeurs d'achats.
Le déficit commercial des Etats-Unis s'est creusé plus que prévu au mois d'octobre, atteignant son plus haut niveau depuis neuf mois, la hausse des prix du pétrole ayant alourdi la facture des importations.
Sur le front des entreprises, Walt Disney Co semble bien parti pour acquérir des actifs de Twenty First Century Fox dans les médias même si son rival Comcast reste en course, ont rapporté mardi deux sources au fait du dossier.
Ça n'a pas plus au marché et Disney a cédé 2,72%, tandis que Fox a laissé 0,3% et que Comcast a reculé de 2%.
Le constructeur de résidences de luxe Toll Brothers a chuté de 7,4%, en raison d'un chiffre d'affaires et d'un bénéfice en deçà des attentes au quatrième trimestre.
Un marché de l'emploi dynamique soutient la demande immobilière mais les constructeurs ne peuvent en tirer complètement avantage en raison de pressions exercées sur leurs coûts, qu'elles proviennent des salaires et des charges sociales ou des matières premières.
Dans le même compartiment, PulteGroup, Meritage Homes, Lennar et CalAtlantic ont perdu de 1,5% à 4,2%.
L'indice PHLX de l'immobilier a reculé de 1,5%.
A l'inverse McDonald's a pris 1,4%, le leader mondial de la restauration rapide ayant profité d'un relèvement de la recommandation de Jefferies, passé de "conserver" à "acheter".
Ilyas A.
 
 
Imprimer Envoyer cet article
 
 
 
 
 
Malgr Wall Street : Les Bourses europennes achvent la semaine en ordre dispers
Au cours de l'anne 2017 : L'industrie nationale a battu de l'aile
Journe internationale des migrants, le 18 dcembre : "Migrations sans danger dans un monde qui bouge"
Ain Tmouchent : 4 000 logements tous programmes confondus rservs la wilaya
Pourquoi plus rien ne dmarre ?
 
 
 
Pourquoi plus rien ne dmarre ?
On parle du modèle algérien de lutte contre le terrorisme, mais le terrorisme est encore là. Sa capacité de nocivité s'est beaucoup amoindrie, ...
   
  Lire la suite
 
 
Conqurir les marchs mondiaux
 
Dans un climat politique, social et économique aisément appréhendable, le gouvernement ne s'y trompe pas, qui, au-delà ...
 
 
 
 
 
   
   
  Edition en PDF
   
    Les rubriques
  Nation
  Regions
  Energie
  Reportage
  Culturelle
  Finance
  Focus
  Emploi
  Agriculture
  Multimedia
  Post Scriptum
  Conjoncture
  Zoom
  Internationnal
  Tendances et marches
  Maghreb
  Sport
  Afrique
   Débats
  Idees
  Analyses
  Contribution
  Documents
  
 
 
 
 
 
 
votant(s)| Oui: , Non:
 
 Oui Non
 
ENERGIE
Brent Londres 49,020   $/baril
WTI New York 42,250   $/baril
 
Devise Achat Vente
Dollar 113.4969 113.5119
Euro 132.7914 132.8657
Livre 150.6463 150.6862
Yen (100) 100.3332 100.3908
SAR 30.2626 30.2690
KWD 375.3204 375.7428
AED 30.8953 30.9078
 
 
 
SARL MPE
Maison de la presse Safir Abdelkader
Kouba, Alger Algérie
Administration :TEL+213 023 70 94 94
Rédaction        :TEL+213 023 70 94 61
                         TEL+213
                   
  Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez nous