Mardi 26-09-2017
Rechercher un article
   
   
 
Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez-nous
 
Finance  
 
 
 
Dans le sillage de Wall Street : Les places europennes toujours en hausse
 
 
Mise à jour : 14-09-2017
 
Les Bourses européennes ont fini globalement en hausse mardi dans le sillage de Wall Street, après avoir déjà fini dans le vert lundi, portées par un sentiment de soulagement par rapport à la Corée et à Irma et en l'absence d'indicateurs macroéconomiques.
Elles ont également bénéficié des propos de Benoit Coeuré, un responsable de la BCE, qui a laissé entrevoir lundi une poursuite de la politique monétaire accommodante. "Les indices européens enchaînent une deuxième séance de hausse. Certes, les volumes sont faibles, mais une dynamique haussière semble prendre forme après plusieurs mois de glissement lent des cours au sein d'un canal baissier", ont résumé les stratégistes du courtier Aurel BGC.
Ce rebond était favorisé par "l'absence d'événement notable en Corée du Nord et les dégâts plus faibles qu'attendus en Floride", ont noté les gérants de Barclays Bourse, ce qui a contribué à redonner un peu de goût pour le risque aux investisseurs.
L'Eurostoxx 50 a gagné 0,50%. La Bourse de Paris a terminé dans le vert (+0,62%). L'indice CAC 40 a pris 32,30 points à 5.209,01 points dans un volume d'échanges modéré de 3,2 milliards d'euros. La veille, il avait fini sur un net rebond de 1,24%. Sur le terrain des valeurs, les titres du secteur de la banque et de l'assurance ont fini bien orientés, à l'image de BNP Paribas (+2,40% à 65,84 euros), Société Générale (+2,63% à 48,58 euros), Crédit Agricole (+1,50% à 15,25 euros), Natixis (+1,85% à 6,60 euros), CNP Assurances (+1,48% à 19,54 euros) ou encore Axa (+1,19% à 24,64 euros).
Le secteur automobile a également été l'un des principaux bénéficiaires du rebond de l'indice, Peugeot gagnant 3,76% à 18,76 euros, devant Renault (+1,81% à 78,60 euros), Faurecia (+3,19% à 53,65 euros) ou encore Europcar (+3,06% à 13,31 euros).
La Bourse de Londres a terminé en légère baisse de 0,17%.
L'indice FTSE-100 des principales valeurs a cédé 12,90 points à 7.400,69 points.
Parmi les titres, le fabricant de tabac British American Tobacco a perdu 2,02% à 4.798,50 pence, le groupe de luxe Burberry 1,01% à 1.772,00 pence, le spécialiste des produits de grande consommation Reckitt Benckiser 0,94% à 7.033,00 pence et la société de services de restauration Compass 0,61% à 1.636,00 pence.
En revanche, les valeurs bancaires ont fini en hausse. Barclays a pris 2,52% à 191,35 pence et RBS 2,42% à 249,70 pence.
La Bourse de Francfort a fini sur une nouvelle hausse, repassant au-dessus des 12.500 points à la faveur de la stabilité de l'euro et d'une poussée continue à Wall-Street.
L'indice vedette Dax a avancé de 0,40% à 12.524,77 points et le MDax des valeurs moyennes de 0,32% à 25.310,57 points. Les valeurs bancaires ont fini en tête de l'indice: Deutsche Bank a rebondi de 3,57% à 14,20 euros et Commerzbank de 2,90% à 10,81 euros.
Volkswagen a gagné 1,95% à 135,60 euros, Daimler 0,94% à 65,26 euros et BMW 0,91% à 83,60 euros. Thyssenkrupp a progressé de 1,21% à 26,70 euros. Lufthansa a gagné 1,73% à 22,98 euros.
Le groupe de chimie et de santé Bayer a terminé en hausse de 0,91% à 111,30. La Bourse de Bruxelles a terminé en hausse (+0,44%), l'indice Bel-20 des principales valeurs ayant clôturé à 3.995,20 points.
Treize valeurs ont terminé dans le vert, le groupe de métallurgie Umicore enregistrant la meilleure performance: +1,98%, à 68,14 euros. La plus forte baisse a été celle du groupe de distribution Colruyt, qui a perdu 2,04%, à 46,65 euros.
L'indice PSI 20 de la Bourse de Lisbonne a terminé en hausse de 0,61%, à 5.138,27 points, encouragé par le titre de la banque BCP qui a bondi de 4,01% à 0,21 euro.
Parmi les poids lourds de la place portugaise, le groupe diversifié Sonae a progressé de 1,38% à 0,95 euro, l'électricien EDP a gagné 0,76% à 3,32 euros et le producteur de liège Amorim a grignoté 0,66% à 11,50 euros.
A l'inverse, le titre du distributeur Jeronimo Martins a reculé de 2,22% à 16,27 euros.
La Bourse de Madrid a clôturé en hausse de 0,13% à 10.336,2 points, tirée par le secteur bancaire et par le géant du textile Inditex, propriétaire de Zara (+1,91% à 32,05 euros.
Banco Santander, poids lourd de la zone euro, a gagné 0,89% à 5,57 euros, BBVA 0,45% à 7,40 euros, CaixaBank 0,66% à 4,27 euros et Bankia 0,83% à 4 euros.
Le pétrolier Repsol a avancé de 0,54% à 14,86 euros.
Le fabricant d'éoliennes germano-espagnol Siemens Gamesa a subi la plus forte baisse (-4,30% à 12,23 euros), suivi de Ferrovial (BTP, services)(-1,96% à 19 euros), et du gestionnaire d'aéroports Aena (-1,46% à 158,70 euros).
La Bourse de Milan a terminé en hausse, l'indice FTSE Mib prenant 0,45% à 24.536 points.
Les valeurs bancaires étaient à la fête. UniCredit a réalisé la meilleure performance, gagnant 3,14% à 17,72 euros. Suivaient Bper Banca (+3,09% à 4,804 euros), Banco Bpm (+3,01% à 3,22 euros) et Ubi Banca (+2,16% à 3,982 euros).
En revanche, Hera a perdu 1,44% à 2,742 euros, Snam 1,37% à 4,17 euros et Terna 1,19% à 5 euros.
L'indice AEX des principales valeurs de la Bourse d'Amsterdam a clôturé en hausse de 0,50% à 526,58 points.
A la hausse, l'assureur Ageon a grimpé de 3,27% à 4,93 euros et le géant néerlandais de l'électronique Philips a pris 2,49% à 34,61 euros.
A la baisse, le géant néerlandais de l'agro-alimentaire et des cosmétiques Unilever a chuté de 0,93% à 50,32 euros.
 
Wall Street à des records
La Bourse de New York, aidée par la progression des valeurs financières, a terminé en hausse mardi, poussant ses principaux indices à des niveaux records. 
Selon les résultats définitifs, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average a progressé de 0,28% à 22.118,86 points, le Nasdaq, à forte coloration technologique, de 0,34% à 6.454,28 points et l'indice élargi S&P 500 de 0,34% à 2.496,48 points.
Les inquiétudes liées à un éventuel regain de tensions entre Washington et Pyongyang et au passage de l'ouragan Irma sur la Floride se sont dissipées après le week-end. 
Le soulagement s'est traduit sur les marchés par un regain d'appétit pour les valeurs jugées plus risquées, comme les actions. Les investisseurs ont aussi délaissé les bons d'Etat américains, considérés comme des valeurs refuges, faisant grimper au passage leur rendement.
Pour les bons du Trésor américain à 10 ans, le rendement progressait ainsi vers 20H40 GMT à 2,165%, contre 2,131% lundi soir, et pour les bons à 30 ans, il montait à 2,771%, contre 2,743% à la précédente clôture.
"Avec ces rendements plus élevés, les valeurs financières se renforcent", a remarqué David Levy de Republic Wealth Advisors. 
L'indice regroupant les valeurs financières au sein du S&P 500 a progressé de 1,21%. 
 
Pas de correction en septembre 
"Le simple fait que le S&P 500 soit monté à un nouveau record réduit les chances d'une correction d'ici la fin du mois", a relevé Karl Haeling de LBBW.
Août et septembre sont traditionnellement les mois les plus difficiles pour le marché actions.
"Les indices ont résisté en août en parvenant à ne pas perdre de terrain", a-t-il souligné. "La semaine dernière, on a pensé qu'on se préparait à une correction et finalement, comme on a évité le pire, aussi bien avec la Corée du Nord qu'avec l'ouragan Irma, l'appétit pour le risque est revenu en trombe", a-t-il ajouté.
"Tant que la croissance américaine se maintient, même modestement, qu'aucun événement majeur ne vient perturber la planète, les investisseurs qui hésitent encore à placer leur argent sur le marché actions peuvent de moins en moins ignorer l'envolée des indices et ils vont sans doute continuer à soutenir leur progression en s'y ralliant", a estimé M. Haeling.
 
iPhone "X" 
Les valeurs technologiques étaient aussi dans la ligne de mire des investisseurs avec la présentation par Apple, plus forte capitalisation boursière aux Etats-Unis, de trois nouveaux modèles d'iPhone, dont le très attendu modèle de luxe baptisé "X" qui ne sera disponible que début novembre.
Le titre, qui avait progressé au début de la présentation, a finalement terminé en baisse de 0,42% à 160,82 dollars.
Le laboratoire israélien Teva, numéro un mondial des médicaments génériques, est monté de 4,49% à 19,33 dollars. Au lendemain de l'annonce du recrutement d'un nouveau patron, le groupe a indiqué avoir vendu à CooperSurgical sa filiale Paragard, spécialisée dans la commercialisation de stérilets, pour 1,1 milliard de dollars.
La société DowDupont, née de la fusion finalisée début septembre entre Dow et Dupont, a gagné 2,50% à 68,52 dollars. le groupe, qui a prévu de se scinder en trois entités distinctes dans les prochains 18 mois, a légèrement révisé sa stratégie, en affectant certaines activités à la future société dédiée à la chimie de spécialités, plutôt qu'à celle dédiée à la science des matériaux.
La banque Goldman Sachs, qui présentait mardi une stratégie visant à augmenter ses revenus de l'ordre de 5 milliards de dollars au cours des trois prochaines années, est monté de 2,21% à 225,95 dollars.
Ilyas A.
 
Imprimer Envoyer cet article
 
 
 
 
 
Cacophonie sur les donnes officielles : Quelle est la ralit de la sphre informelle en Algrie
Alstom-Siemens : Les discussions en cours sur un rapprochement
Transport ferroviaire : Le DG de la SNTF dvoile les dfis de l'entreprise
Japon : La BoJ maintient sa politique, dissension au conseil
Conseil de la Nation : Le Premier ministre prsente le plan d'action du gouvernement
 
 
 
L'radication des ides et des hommes, ...
"Bouger ", ce n'est pas fatalement tenter de faire la révolution, mais cela contribue à intéresser les populations à la " chose " ...
   
  Lire la suite
 
 
Les rformes exiges par le Prsident Bouteflika sont les ...
 
Une fois de plus, le programme politique du président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika est mis en exergue à la fois par le ...
 
 
 
 
 
   
   
  Edition en PDF
   
    Les rubriques
  Nation
  Regions
  Energie
  Reportage
  Culturelle
  Finance
  Focus
  Emploi
  Agriculture
  Multimedia
  Post Scriptum
  Conjoncture
  Zoom
  Internationnal
  Tendances et marches
  Maghreb
  Sport
  Afrique
   Débats
  Idees
  Analyses
  Contribution
  Documents
  
 
 
 
 
 
 
votant(s)| Oui: , Non:
 
 Oui Non
 
ENERGIE
Brent Londres 49,020   $/baril
WTI New York 42,250   $/baril
 
Devise Achat Vente
Dollar 79.2149 79.2299
Euro 108.5719 108.6163
Livre 129.5631 129.6089
Yen (100) 76.7809 76.8327
SAR 21.1212 21.1257
KWD 280.1093 280.8575
AED 21.5662 21.5715
 
 
 
SARL MPE
Maison de la presse Safir Abdelkader
Kouba, Alger Algérie
Administration :TEL+213 023 70 94 94
Rédaction        :TEL+213 023 70 94 61
                         TEL+213
                   
  Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez nous