Mardi 17-10-2017
Rechercher un article
   
   
 
Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez-nous
 
Finance  
 
 
 
Soutenues par un apaisement des craintes : Les Bourses europennes entament la semaine en hausse
 
 
Mise à jour : 13-09-2017
 
Les Bourses européennes ont toutes fini en hausse lundi, tirées par les actions des banques et des assureurs, grâce à l'apaisement des craintes liées à la Corée du Nord et à l'ouragan Irma.
"L'absence d'hostilités en lien avec la Corée du Nord et le fait que l'ouragan Irma soit rétrogradé en catégorie un a permis aux investisseurs de revenir à l'achat sur le marché", a résumé David Madden, analyste chez CMC Markets.
Il n'y a "pas eu de feu d'artifice nucléaire en Corée du Nord pour l'anniversaire de la création du pays, alors même qu'il y avait pas mal d'inquiétudes à ce sujet parmi les investisseurs", a rappelé Xavier de Buhren, gérant de portefeuille chez Mirabaud.
De plus, "les dégâts (de l'ouragan Irma) pourraient être plus faibles que prévu", ont souligné les analystes de Aurel BGC.
 
L'Eurostoxx 50 a pris 1,28%
L'indice CAC 40 a engrangé 1,24% à 5.176,71 points, mené par le secteur bancaire, Crédit Agricole gagnant 2,52% à 15,03 euros, Société Générale 2,19% à 47,34 euros et BNP Paribas 2,08% à 64,30 euros.
Scor a bondi de 3% à 34,14 euros, son P-DG Denis Kessler estimant que la majorité des pertes liées à Irma dans les îles françaises seront payées par la Caisse centrale de réassurance. Vivendi (+2,41% à 20,42 euros) a bénéficié d'un relèvement de la recommandation de Raymond James à "acheter fortement" contre "surperformer" auparavant.
Ipsen a pris 0,52% à 116,35 euros grâce aux résultats d'une étude réalisée avec Exelixis, montrant que leur traitement du cancer du rein avancé a permis d'obtenir une amélioration "statistiquement significative de la survie sans progression" de la maladie chez les patients, par rapport au traitement de référence actuel.
Renault a progressé de 0,10% à 77,20 euros et Peugeot de 0,31% à 18,08 euros, en retard sur le CAC 40, alors que la Chine, premier marché automobile mondial, prépare "un calendrier" pour interdire la production et de la vente de voitures à carburants fossiles.
A Londres, l'indice FTSE a avancé de 0,49% à 7.413,59 points, tiré par les assureurs. Direct Line Insurance a pris 0,65% à 385,50 pence, RSA Insurance 1,18% à 643,50 pence, Prudential 1,90% à 1.789,30 pence et Aviva 0,69% à 509,50 pence. Le laboratoire pharmaceutique AstraZeneca a gagné 2,09% à 4.890,00 pence après avoir annoncé des résultats prometteurs de plusieurs traitements contre le cancer du poumon.
Des indicateurs chinois encourageants et la fermeté des prix du cuivre ont profité aux géants miniers Glencore (+1,72% à 369,30 pence) et Rio Tinto (+2,15% à 3.678,00 pence). Le pétrolier BP a pris 0,67% à 449,10 pence après avoir introduit en Bourse à New York ses activités dans les oléoducs. L'opérateur télécoms Vodafone (+1,15% à 216,20 pence) va investir 2 milliards d'euros dans la fibre optique en Allemagne d'ici à la fin 2021. Petra Diamonds (-5,67% à 84,85 pence) a dû suspendre ses activités dans une mine en Tanzanie en raison d'une enquête du gouvernement du pays. A Francfort, l'indice DAX a gagné 1,39% à 12.475,24 points, grâce aux assureurs Munich Re (+4,07%, à 176,40 euros), Hannover Re (5,38% à 101,80 euros) et Allianz (+2,11% à 183,95 euros), mais aussi à Commerzbank (+3,24% à 10,50 euros) et Deutsche Bank (+2,77% à 13,71 euros). Volkswagen (+0,49% à 133 euros) et BMW (+0,40% à 82,85 euros) ont moins progressé que le marché, Daimler cédant même 0,28% à 64,65 euros, alors que la Chine travaille à un calendrier "pour une interdiction" de la production et de la vente de voitures à carburants fossiles. L'énergéticien Innogy (1,34% à 38,31 euros) a remporté un appel d'offres britannique pour la construction d'une centrale éolienne off-shore. AirBerlin (+9,29% à 34 centimes d'euros) intéresse l'homme d'affaires bavarois Hans Rudolf Wöhrl, prêt à mettre sur la table 500 millions d'euros. A Amsterdam, l'indice AEX a pris 0,99% à 523,96 points, mené par le spécialiste de la sécurité numérique Gemalto (+4,30% à 41,40 euros) et le sidérurgiste Arcelor Mittal (+2,31% à 22,80 euros). Le spécialiste de la peinture AkzoNobel a chuté de 0,12% à 78,01 euros.
A Bruxelles, l'indice BEL 20 a pris 1% à 3.977,54 points. La quasi-totalité des 20 valeurs ont progressé, à l'exception du groupe pharmaceutique UCB (-0,07%, à 59,28 euros). Plus forte hausse, l'assureur Ageas (+1,74%, à 39,15 euros).
A Madrid, l'indice IBEX a gagné 1,91%, à 10.322,6 points, mené par Banco Santander (+3,35% à 5,52 euros), et sa rivale BBVA (+2,70% à 7,37 euros). Inditex, maison-mère de Zara, a gagné 1,80% à 31,45 euros, Telefonica 1,88% à 9,13 euros, le pétrolier Repsol 1,62% à 14,78 euros et le fabricant d'éoliennes Siemens Gamesa 3,31% à 12,78 euros.
A Milan, l'indice MIB a pris 1,64% à 22.134 points grâce à l'assureur Unipol (+6,7% à 3,756 euros), à la holding Exor (+4,18% à 53,55 euros), et à Finecobank (+3,67% à 7,205 euros). Le sidérurgiste Tenaris a perdu 0,09% à 11,59 euros et Leonardo (aéronautique) 0,07% à 14,71 euros.
A Lisbonne, l'indice PSI 20 a gagné 0,11%, à 5.107,22 points. Parmi les hausses figuraient le papetier The Navigator Company (+2,50% à 3,65 euros), le producteur de liège Amorim (+1,78% à 11,42 euros), le pétrolier Galp Energia (+1,43% à 14,18 euros) et l'électricien (+EDP 1,35% à 3,29 euros). A l'inverse, la banque BCP s'est effondrée de 4,63% à 0,20 euro.
 
Wall Street pousse un soupir de soulagement
Wall Street a commencé la semaine sur une hausse prononcée, avec un record de clôture à la clé pour l'indice S&P-500, les traders redoutant moins les conséquences économiques de l'ouragan Irma depuis qu'il a été déclassé en tempête tropicale et étant soulagés que la Corée du Nord n'ait pas procédé à un tir de missiles le week-end dernier comme on le craignait.
Rétrogradé en tempête tropicale, l'ouragan Irma, accompagné de puissantes rafales de vents et de pluies torrentielles, a inondé lundi plusieurs villes du nord de la Floride et privé d'électricité près de six millions de personnes.
Mais son impact économique devrait être moins aigu qu'on ne le craignait, du fait même de son déclassement, et cela apaise un marché qui a déjà du digérer l'ouragan Harvey, dont les dégâts sont estimés à 180 milliards de dollars, ce qui érodera quelque peu la croissance du troisième trimestre.
Quant au dossier de la Corée du Nord, le Conseil de sécurité des Nations unies s'apprête à voter ce lundi sur une résolution préparée par les Etats-Unis en vue d'imposer de nouvelles sanctions à Pyongyang, ont confirmé des diplomates.
Le Dow Jones a gagné 259,58 points (1,19%) à 22.057,37 points. Le S&P-500 a pris 26,68 points (1,08%) à 2.488,11 points, un record de clôture. Le Nasdaq Composite a avancé de 72,07 points (1,13%) à 6.432,26.
Le S&P a gagné 10% depuis le début de l'année et son PER est de proche de 17,6 alors que sa moyenne sur 10 ans est de 14,3, suivant des données de Thomson Reuters.
"Les valorisations ne me préoccupent pas plus que ça", a dit Tim Ghriskey (Solaris Group). "Je ne crois pas qu'elles en soient arrivés à des niveaux tels qu'elles commandent une correction". Les 11 grands indices sectoriels du S&P ont tous fini dans le vert, au premier rang desquels celui des financières (+1,74%), emmené par les assureurs, et celui des high techs, porté par Apple entre autres.
"C'est un rally de soulagement, au vu de l'évolution tant géopolitique que climatique", a dit Neil Massa (Manulife Asset Management). L'indice boursier mondial, qui suit plus de 2.400 actions de sociétés de 47 pays, a atteint un record de 483,65 et est en hausse de 14,6% depuis le début de l'année. L'indice de volatilité du CBOE, surnommé "indice de la peur", a chuté de plus de 11%. Aux valeurs, Apple a gagné 1,81%, à la veille du lancement de son nouvel iPhone, principal contributeur à la hausse du Nasdaq et du S&P-500.
Les assureurs, auparavant sous pression avec cet enchaînement de catastrophes naturelles, ont également progressé: Allstate a pris 1,81%, Chubb 3,57% et Travelers 2,34%.
Le génériqueur Teva a bondi de 19,35%, en réaction à la nomination d'un nouveau directeur général.
Le volume est de l'ordre de six milliards de titres échanges, au-dessus de la moyenne sur 20 séances de 5,8 milliards.
Le dollar s'est repris ce lundi, pour les mêmes motifs que la Bourse, avec son indice en hausse de 0,66% à 91,957. Il s'agit ici aussi d'un rally de soulagement, alors que l'indice avait touché vendredi un plus bas de plus de deux ans et demi de 91,011.
Dans ce contexte un peu plus relâché, les rendements des Treasuries ont logiquement progressé, ceux des maturités courtes et longues ayant inscrit des plus hauts d'une semaine.
L'adjudication de 24 milliards de dollars de notes à trois ans du Trésor a été fraîchement reçue. Ce dernier doit adjuger 20 milliards de dollars de papier à 10 ans mardi et 12 milliards d'obligations à 30 ans le lendemain.
L'or, autre valeur refuge, l'or s'est replié par rapport à son pic de 13 mois inscrit vendredi, cédant 1,3% à 1.329,30 dollars l'once.
Ilyas A.
 
Imprimer Envoyer cet article
 
 
 
 
 
Selon Berkani : Impratif de moderniser le systme de sant national
Bourses : Les Places montent en Europe
Brsil : Les petits exploitants de l'Amazonie en pril
Amendement de la loi sur les hydrocarbures : La finalisation des premires moutures est prvue pour juin 2018
Introduction de la finance islamique dans le domaine bancaire Le processus du lancement des banques islamiques en marche
 
 
 
Le destin de tout pays
Pouvons-nous  avancer l'idée aujourd'hui que la politique interne mise en place dans les pays arabes et chez nous-autres n'a pu amener l'idéologie ...
   
  Lire la suite
 
 
S'en prendre l'arme n'est jamais signe de force
 
Si certaines sirènes se doublent aujourd'hui de la rage hystérique de n'avoir pas pu, malgré les tentatives, ...
 
 
 
 
 
   
   
  Edition en PDF
   
    Les rubriques
  Nation
  Regions
  Energie
  Reportage
  Culturelle
  Finance
  Focus
  Emploi
  Agriculture
  Multimedia
  Post Scriptum
  Conjoncture
  Zoom
  Internationnal
  Tendances et marches
  Maghreb
  Sport
  Afrique
   Débats
  Idees
  Analyses
  Contribution
  Documents
  
 
 
 
 
 
 
votant(s)| Oui: , Non:
 
 Oui Non
 
ENERGIE
Brent Londres 49,020   $/baril
WTI New York 42,250   $/baril
 
Devise Achat Vente
Dollar 113.4969 113.5119
Euro 132.7914 132.8657
Livre 150.6463 150.6862
Yen (100) 100.3332 100.3908
SAR 30.2626 30.2690
KWD 375.3204 375.7428
AED 30.8953 30.9078
 
 
 
SARL MPE
Maison de la presse Safir Abdelkader
Kouba, Alger Algérie
Administration :TEL+213 023 70 94 94
Rédaction        :TEL+213 023 70 94 61
                         TEL+213
                   
  Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez nous