Lundi 18-12-2017
Rechercher un article
   
   
 
Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez-nous
 
Finance  
 
 
 
cause de la Fed et du ptrole : Les Bourses europennes globalement en baisse
 
 
Mise à jour : 18-06-2017
 
Les Bourses européennes ont terminé globalement en baisse jeudi, perturbées par la décision de politique monétaire de la Fed ainsi que par la faiblesse des cours du pétrole, qui ont invité les investisseurs à la prudence.
"Plusieurs éléments justifient cette baisse", au premier rang desquels la décision rendue mercredi par la Réserve fédérale américaine (Fed), a expliqué à l'AFP Andrea Tuéni, un analyste de Saxo Banque. "Les marchés avaient anticipé une Fed beaucoup plus prudente, ce qui n'a pas du tout été le cas" puisque la banque centrale américaine a confirmé à la fois une hausse des taux d'intérêt immédiate ainsi qu'une probable nouvelle hausse d'ici la fin de l'année, tout en annonçant les prémices d'un plan en vue d'une éventuelle réduction de son bilan, a détaillé M. Tuéni. Selon ce dernier, c'est surtout le décalage entre une Fed maintenant sa volonté de normalisation monétaire et des statistiques américaines décevantes depuis quasiment le début de l'année qui inquiètent les investisseurs. Par ailleurs, "les cours du pétrole sont plutôt mal orientés", s'affichant au plus bas depuis six semaines, ce qui pèse sur les valeurs énergétiques, les investisseurs doutant que "les mesures qui ont été prises par l'Opep pourront réellement être appliquées et vont surtout pouvoir contrer une augmentation des stocks aux Etats-Unis", a estimé l'analyste.
 
L'Eurostoxx 50 a cédé 0,61%
La Bourse de Paris a terminé en baisse de 0,50%. L'indice CAC 40 a cédé 26,41 points à 5.216,88 points dans un volume d'échanges nourri de 4,7 milliards d'euros. La veille, il avait fini en repli de 0,35%. STMicroelectronics a perdu 2,55% à 13,55 euros. Cap Gemini a cédé 1,84% à 90,64 euros. Soitec a chuté de 6,58% à 51,94 euros. Innate Pharma a pris 2,32% à 12,35 euros. Zodiac Aerospace a gagné 0,86% à 23,92 euros. Renault a reculé de 0,63% à 82,18 euros alors que les actionnaires du groupe ont entériné jeudi la rémunération du PDG Carlos Ghosn pour 2016.
La Bourse de Londres a terminé en baisse de 0,74%. L'indice FTSE-100 des principales valeurs a perdu 55,04 points pour finir à 7.419,36 points. Barratt Developments s'est enfoncé de 3,11% à 575,50 pence. Persimmon a perdu 2,29% à 2.259 pence. Taylor Wimpey a reculé de 1,27% à 178,70 pence. British Land Company a cédé 2,55% à 630,50 pence. La chaîne d'habillement Next a abandonné 6,14% à 4.037 pence. Marks and Spencer a chuté de 4,74% à 351,80 pence. Fresnillo a dégringolé de 7,26% à 1.558 pence. Randgold Resources a perdu 4,89% à 7.100 pence. Burberry a cédé 2,20% à 1.687 pence. La Bourse de Francfort a rechuté, victime de prises de bénéfices dans la foulée d'une Wall Street nerveuse. L'indice vedette Dax, qui avait pour la première fois de son histoire dépassé la veille le seuil de 12.900 points en séance, a clôturé en recul de 0,89% à 12.691,81 points. Le MDax des valeurs moyennes a lâché de son côté 1,13% à 25.017,94 points.
L'opérateur Deutsche Börse a pris 0,84% à 94,80 euros.
Commerzbank a gagné 0,45% à 9,34 euros. Volkswagen a reculé de 0,79% à 131,35 euros.
Deutsche Telekom a chuté de 2,38% à 16,40 euros.
ThyssenKrupp a cédé 2,33% à 23,32 euros. La Bourse suisse a fini stable, après que la Banque nationale (BNS) a comme prévu laissé son taux directeur et ses prévisions de croissance inchangés. L'indice SMI de la Bourse suisse a clôturé à 8.853,01 points, en hausse de 0,04%.
Avec un gain de 0,4% à 81 CHF, Nestlé a profité du relèvement de son objectif de cours par Credit Suisse et S&P.
Novartis a reculé de 0,13% à 78,45 CHF. Credit Suisse a perdu 1,06% à 13,04 CHF.
UBS a pris 0,19% à 15,63 CHF. La Bourse de Bruxelles a terminé en baisse de 0,35%, l'indice Bel-20 des principales valeurs s'établissant à 3.888,87 points. Le brasseur AbInbev a progressé de 0,35% à 101,55 euros. Le groupe énergétique Engie a gagné 0,65% à 13,93 euros. ING a pris 0,37% à 15,08 euros. KBC a avancé de 0,30% à 67,65 euros. Le sidérurgiste Aperam a chuté de 3,19% à 40,08 euros. L'indice AEX des principales valeurs de la Bourse d'Amsterdam a clôturé en baisse de 0,57% à 518,75 points.
Le géant néerlando-belge de la distribution Ahold Delhaize a chuté de 4,08% à 18,46 euros.
Arcelor Mittal a perdu 2,85% à 18,05 euros. ABN Amro a grimpé de 0,79% à 22,93 euros.
La Bourse de Milan a terminé en baisse, l'indice FTSE Mib perdant 0,54% à 20.848 points.
CNH Industrial a grimpé de 3,03% à 10,21 euros.
Campari a pris 2,06% à 6,19 euros. Salvatore Ferragamo a gagné 1,69% à 24,71 euros.
Saipem a dégringolé de 3,62% à 3,41 euros. Italgas a perdu 2,97% à 4,57 euros. STMicroelectronics a cédé 2,52% à 13,52 euros. La Bourse de Madrid a clôturé en baisse de 0,71% à 10.699,6 points, tirée vers le bas par des valeurs liées aux matières premières ou les poids-lourds de l'indice Ibex-35.
L'assureur Mapfre a subi un recul de 2,98% à 3,15 euros. Telefonica a perdu 2,05% à 9,55 euros. Repsol a cédé 2,09% à 13,84 euros. Inditex (Zara) a baissé de 0,70% à 34,97 euros.
Banco Santander a concédé 0,73% à 5,89 euros. La Bourse de Lisbonne a perdu 1,01% à 5.262,02 points, pénalisée surtout par l'électricien EDP, qui a chuté de 3,69% à 3,06 euros. Sonae a perdu 2,19% à 0,94 euro. The Navigator Company a reculé de 2,01% à 3,90 euros. Jeronimo Martins a cédé 1,52% à 17,79 euros. NOS a terminé en baisse de 1,40% à 5,42 euros.
 
Indicateurs mitigés à Wall Street 
Wall Street a terminé en légère baisse jeudi, freinée par des indicateurs mitigés et par les interrogations sur le rôle du président américain Donald Trump dans une enquête du FBI: le Dow Jones a perdu 0,07% et le Nasdaq 0,47%. Selon les résultats définitifs, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average a cédé 14,66 points à 21.359,90 points et le Nasdaq 29,39 points à 6.165,50 points. L'indice élargi S&P 500 a reculé de 5,46 points, soit 0,22%, à 2.432,46 points.
Après avoir nettement reculé en début d'échanges, les indices ont limité leurs pertes au fil de la séance. "Au vu des facteurs négatifs, le marché s'en tire plutôt bien", a jugé Peter Cardillo, économiste en chef de First Standard Financial. La politique est revenue sur le devant de la scène avec les derniers développements des affaires russes.
Le procureur spécial Robert Mueller interroge actuellement de hauts responsables du renseignement pour déterminer si le président américain a tenté de freiner ou bloquer l'enquête du FBI sur le sujet, selon le Washington Post et le New York Times. "Le fait que l'on ait eu une salve très mitigée de nouvelles économiques malgré une hausse des taux provoque quelques secousses", a ajouté Peter Cardillo. Les prix à l'importation, une des composantes de l'inflation, ont en effet baissé au mois de mai et la production industrielle a stagné au même mois. L'activité manufacturière dans la région clef de New York a rebondi spectaculairement en juin mais dans la région de Philadelphie elle a progressé à un rythme moins rapide qu'au mois d'avant, selon les enquêtes des antennes locales de la Fed.
"Je me demande si les indicateurs économiques en demi-teinte réduisent les inquiétudes sur le fait que la Fed puisse être trop agressive dans son resserrement", s'est pour sa part interrogé Karl Haeling de LBBW.
La banque centrale américaine a relevé ses taux d'intérêt mercredi et a laissé la porte ouverte à une troisième hausse d'ici la fin de l'année même si l'inflation a montré quelques signes de faiblesse, repassant en mai sous son objectif de 2% en rythme annuel, selon l'indice CPI.
 
Mattel baisse encore 
Les grands noms de la technologie ont poursuivi leur correction avec, au sein du Dow Jones, le géant de l'informatique Microsoft, en baisse de 0,53% à 69,90 dollars et son concurrent Apple de 0,60% à 144,29 dollars. Hors de l'indice vedette, la maison-mère de Google, Alphabet, a reculé de 0,89% à 942,31 dollars, le spécialiste du commerce en ligne Amazon de 1,26% à 964,17 dollars et le réseau social Facebook de 0,30% à 149,80 dollars. Parmi les autres valeurs, l'équipementier Nike a perdu 3,22% à 52,90 dollars après avoir annoncé la suppression d'environ 2% de ses effectifs et vouloir se concentrer sur des produits phare. Le fabricant de jouets, notamment de la célèbre Barbie, Mattel a encaissé une deuxième séance de chute, de 6,68% à 20,67 dollars, après avoir annoncé réduire son dividende au profit d'investissements. Dans le secteur pétrolier, Energy Transfer Partners a reculé de 2,78% à 19,21 dollars. Un juge fédéral a ordonné une étude environnementale sur l'oléoduc Dakota Access, ouvrant ainsi la voie à une possible suspension du projet contesté par des tribus indiennes et des écologistes.
Dans le secteur bancaire, les PDG des banques d'affaires Goldman Sachs (-1,45% à 223,23 dollars) et Morgan Stanley (-0,49% à 44,69 dollars) ont été dupés récemment par un hacker, ont indiqué à l'AFP deux sources proches du dossier. Le hacker aurait également piégé le PDG de Citigroup (-0,96% à 64,10 dollars), a ajouté sous couvert d'anonymat une des sources, confirmant des informations du Financial Times.
Ilyas A
 
Imprimer Envoyer cet article
 
 
 
 
 
Malgr Wall Street : Les Bourses europennes achvent la semaine en ordre dispers
Au cours de l'anne 2017 : L'industrie nationale a battu de l'aile
Journe internationale des migrants, le 18 dcembre : "Migrations sans danger dans un monde qui bouge"
Ain Tmouchent : 4 000 logements tous programmes confondus rservs la wilaya
Pourquoi plus rien ne dmarre ?
 
 
 
Pourquoi plus rien ne dmarre ?
On parle du modèle algérien de lutte contre le terrorisme, mais le terrorisme est encore là. Sa capacité de nocivité s'est beaucoup amoindrie, ...
   
  Lire la suite
 
 
Conqurir les marchs mondiaux
 
Dans un climat politique, social et économique aisément appréhendable, le gouvernement ne s'y trompe pas, qui, au-delà ...
 
 
 
 
 
   
   
  Edition en PDF
   
    Les rubriques
  Nation
  Regions
  Energie
  Reportage
  Culturelle
  Finance
  Focus
  Emploi
  Agriculture
  Multimedia
  Post Scriptum
  Conjoncture
  Zoom
  Internationnal
  Tendances et marches
  Maghreb
  Sport
  Afrique
   Débats
  Idees
  Analyses
  Contribution
  Documents
  
 
 
 
 
 
 
votant(s)| Oui: , Non:
 
 Oui Non
 
ENERGIE
Brent Londres 49,020   $/baril
WTI New York 42,250   $/baril
 
Devise Achat Vente
Dollar 113.4969 113.5119
Euro 132.7914 132.8657
Livre 150.6463 150.6862
Yen (100) 100.3332 100.3908
SAR 30.2626 30.2690
KWD 375.3204 375.7428
AED 30.8953 30.9078
 
 
 
SARL MPE
Maison de la presse Safir Abdelkader
Kouba, Alger Algérie
Administration :TEL+213 023 70 94 94
Rédaction        :TEL+213 023 70 94 61
                         TEL+213
                   
  Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez nous