Mardi 26-09-2017
Rechercher un article
   
   
 
Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez-nous
 
Energie  
 
 
 
Prix de l'or noir : Le ptrole en lgre baisse en Asie
 
 
Mise à jour : 13-09-2017
 
Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, dans un volume d'échanges très faibles, après l'annonce d'un nouveau train de sanctions du Conseil de sécurité de l'ONU contre la Corée du Nord.
Vers 04h30 GMT, le baril de light sweet crude (WTI), référence américaine du brut, pour livraison en octobre, reculait de 6 cents, à 48,01 dollars dans les échanges électroniques en Asie.
Le baril de Brent, référence européenne, pour livraison en novembre, cédait 9 cents à 53,75 dollars.
Le Conseil de sécurité a adopté lundi à l'unanimité et à l'initiative des Etats-Unis une nouvelle batterie de sanctions contre la Corée du Nord, interdisant ses exportations de textile et réduisant ses approvisionnements en pétrole et en gaz.
Dans ce contexte, les investisseurs se tournent vers des valeurs refuge comme l'or.
L'or noir continue par ailleurs de réagir aux effets des ouragans aux Etats-Unis. Le cours du WTI ayant terminé en hausse lundi quand les investisseurs ont estimé que les conséquences de la tempête Irma étaient moins graves que prévu.
"L'information la nuit dernière était qu'Irma n'a pas été aussi mauvaise que prévu et que les plus grandes raffineries ont été relancées", a expliqué dans une note Greg McKenna, analyste chez AxiTrader.
 
Moins affecté que prévu par Irma
La veille, les prix du pétrole ont terminé en hausse, les investisseurs tentant d'évaluer les conséquences de l'ouragan Irma sur la Floride, apparemment moins importantes que prévu, tandis que les raffineries du Golfe du Mexique reprenaient progressivement leurs activités.
Le baril de "light sweet crude" (WTI), référence américaine du brut, a gagné 59 cents pour clôturer à 48,07 dollars sur le contrat pour livraison en octobre au New York Mercantile Exchange (Nymex).
Sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en novembre a terminé à 53,84 dollars, en hausse de 6 cents par rapport à la clôture de vendredi.
L'écart entre les barils de WTI et le Brent s'est réduit même s'il approche toujours des six dollars vendredi.
L'ouragan Irma a frappé de plein fouet dimanche l'île de Key West dans l'extrême sud de la Floride avant de se diriger vers le nord de l'Etat. Affaibli et rétrogradé au rang de tempête tropicale lundi, il a provoqué l'évacuation de millions de personnes et 6,2 millions de Floridiens étaient toujours privés d'électricité en fin de journée.
Mais "les pires scénarios ne se sont pas concrétisés", a indiqué Phil Flynn de Price Futures Group.
Les cours du brut avaient beaucoup baissé vendredi alors que les investisseurs redoutaient une chute de la demande d'essence dans la région au moment où les raffineries touchées fin août par l'ouragan Harvey se remettent en route et produisent de plus en plus de carburant.
"On se rend compte au fur et à mesure de la reprise de l'activité des raffineries qu'il n'y a pas eu de dégâts structurels", a souligné Kyle Cooper d'IAF Advisors. "On ne se heurte plus maintenant qu'à des soucis logistiques qui devraient se résorber rapidement", a-t-il ajouté. 
 
L'Opep surveillée 
Selon le dernier relevé rendu public dimanche par le département américain de l'Energie, cinq raffineries représentant 5,8% des capacités des raffinage du pays étaient encore fermées. Au pic des perturbations, près d'un quart des capacités de raffinage américaines avaient été mises hors service. Comme dans le même temps "le retour à la normale devrait être plus rapide que prévu en Floride", cela "change l'état d'esprit du marché", a estimé M. Flynn.
Les prix étaient aussi, selon lui, soutenus en ce début de semaine par un regain de discussions sur la possible extension d'un accord noué par l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et quelques autres gros producteurs de brut comme la Russie.
Ces pays se sont entendus fin 2016 pour limiter leurs extractions afin de tenter de redresser les prix sur le marché mondial, abondamment fourni en or noir.
Le ministre de l'Energie de l'Arabie saoudite, chef de file du cartel et premier exportateur mondial de brut, "a rencontré ce week-end ses homologues vénézuélien et kazakh pour discuter d'une prolongation de l'accord au-delà de mars 2018", a indiqué M. Flynn.
La prochaine réunion officielle de l'Opep, à laquelle les autres participants à l'accord seront représentés, se tiendra fin novembre à Vienne.
Farida B.
 
Imprimer Envoyer cet article
 
 
 
 
 
Cacophonie sur les donnes officielles : Quelle est la ralit de la sphre informelle en Algrie
Alstom-Siemens : Les discussions en cours sur un rapprochement
Transport ferroviaire : Le DG de la SNTF dvoile les dfis de l'entreprise
Japon : La BoJ maintient sa politique, dissension au conseil
Conseil de la Nation : Le Premier ministre prsente le plan d'action du gouvernement
 
 
 
L'radication des ides et des hommes, ...
"Bouger ", ce n'est pas fatalement tenter de faire la révolution, mais cela contribue à intéresser les populations à la " chose " ...
   
  Lire la suite
 
 
Les rformes exiges par le Prsident Bouteflika sont les ...
 
Une fois de plus, le programme politique du président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika est mis en exergue à la fois par le ...
 
 
 
 
 
   
   
  Edition en PDF
   
    Les rubriques
  Nation
  Regions
  Energie
  Reportage
  Culturelle
  Finance
  Focus
  Emploi
  Agriculture
  Multimedia
  Post Scriptum
  Conjoncture
  Zoom
  Internationnal
  Tendances et marches
  Maghreb
  Sport
  Afrique
   Débats
  Idees
  Analyses
  Contribution
  Documents
  
 
 
 
 
 
 
votant(s)| Oui: , Non:
 
 Oui Non
 
ENERGIE
Brent Londres 49,020   $/baril
WTI New York 42,250   $/baril
 
Devise Achat Vente
Dollar 79.2149 79.2299
Euro 108.5719 108.6163
Livre 129.5631 129.6089
Yen (100) 76.7809 76.8327
SAR 21.1212 21.1257
KWD 280.1093 280.8575
AED 21.5662 21.5715
 
 
 
SARL MPE
Maison de la presse Safir Abdelkader
Kouba, Alger Algérie
Administration :TEL+213 023 70 94 94
Rédaction        :TEL+213 023 70 94 61
                         TEL+213
                   
  Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez nous