Lundi 19-02-2018
Rechercher un article
   
   
 
Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez-nous
 
Conjoncture  
 
 
 
Le choix des armes pour les diplomaties arabes
 
 
Mise à jour : 15-02-2018
 
Chaque pays, grand ou petit, fort ou faible, fonde sa diplomatie sur certains principes. Les grandes puissances appuient leur diplomatie sur leur capacité militaire à instrumenter pour réaliser des objectifs politiques. Certains définissent ce lien en disant par exemple que les Américains donnent une finalité politique à l'expression de puissance. Les Etats-Unis affirment publiquement la " prééminence de leurs intérêts stratégiques " et prennent en conséquence des décisions avant de consulter leurs alliés au sein de l'Otan.
D'autres pays et plus particulièrement ceux qu'on appelait les pays de l'Est ont rejoint l'Union Européenne pour intégrer l'Otan et " vivre " sous le parapluie protecteur américain. Une protection contre leur ancien dominateur , la Russie.
Parmi les pays arabes, il faudrait faire des distinctions. Les pays arabes du Golfe appuient leur diplomatie sur leurs grandes capacités financières ( à défaut d'être des grandes puissances militaires ou économiques) et sur leur soumission totale aux Etats-Unis vers lesquels ils ont transféré leurs politiques extérieure et de défense. Un accord de défense avec les Etats-Unis est supérieur aux dispositions en la matière contenues dans la charte de la Ligue arabe. Ces pays sont concernés au premier chef par l'initiative de défense coopérative américaine. Troupes indigènes et matériels pré-positionnés pour les besoins américains dans la région.
D'autres pays arabes telle l'Egypte de Moubarak ambitionnaient d'être intégrés comme pivots dans l'architecture américaine de sécurité régionale. Un accord a été signé dans ce sens dans l'Egypte de Sadate qui recevait annuellement environ deux milliards de dollars. Le même traité signé par Israël mais pas bien sur les mêmes faveurs..
D'autres pays arabes dont on dit qu'ils cultivent le principe de leur autonomie de décision internationale déploient une diplomatie qui les met à l'abri des menaces. Des menaces
américaines bien évidemment. L'exemple irakien en a instruit bien des pays. Des menaces également occidentales, quand on considère les cas de la Libye sans oublier la Syrie.
N. B.
 
Imprimer Envoyer cet article
 
 
 
 
 
Selon un analyste financier: "En avril-mai, le bitcoin va voluer autour des 1 000 dollars"
France : Le chmage passe sous les 9% fin 2017
Projet de Loi de rglement budgtaire 2015 : Raouya prsente le texte en plnire
La famille Nemmar de Chlef: L'histoire se souviendra de ses 12 martyrs
Royaume-Uni : L'Ukip plonge dans une nouvelle crise
 
 
 
Quels lments de victoire pour des ...
Il  est de coutume qu'après chaque affrontement militaire,   de s'interroger dans le sens de savoir qui en est sorti vainqueur et quels faits accomplis vont ...
   
  Lire la suite
 
 
Acclrer les rformes, principes essentiels
 
Le développement durable engage le gouvernement à ne laisser aucun secteur sur le bord de la route. Un élément essentiel de ...
 
 
 
 
 
   
   
  Edition en PDF
   
    Les rubriques
  Nation
  Regions
  Energie
  Reportage
  Culturelle
  Finance
  Focus
  Emploi
  Agriculture
  Multimedia
  Post Scriptum
  Conjoncture
  Zoom
  Internationnal
  Tendances et marches
  Maghreb
  Sport
  Afrique
   Débats
  Idees
  Analyses
  Contribution
  Documents
  
 
 
 
 
 
 
votant(s)| Oui: , Non:
 
 Oui Non
 
ENERGIE
Brent Londres 49,020   $/baril
WTI New York 42,250   $/baril
 
Devise Achat Vente
Dollar 113.4969 113.5119
Euro 132.7914 132.8657
Livre 150.6463 150.6862
Yen (100) 100.3332 100.3908
SAR 30.2626 30.2690
KWD 375.3204 375.7428
AED 30.8953 30.9078
 
 
 
SARL MPE
Maison de la presse Safir Abdelkader
Kouba, Alger Algérie
Administration :TEL+213 023 70 94 94
Rédaction        :TEL+213 023 70 94 61
                         TEL+213
                   
  Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez nous