Lundi 18-12-2017
Rechercher un article
   
   
 
Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez-nous
 
Conjoncture  
 
 
 
Identifions nos vulnrabilits
 
 
Mise à jour : 07-12-2017
 
La même configuration dans l'Assemblée nationale a certainement sa part dans l'entretien de la crise qu'on dit être multiforme et la reconduction  certaines contradictions à l'origine de la crise dite multiforme ne peuvent qu'être entretenues et même aggravées avec l'entretien dans la durée de la même configuration politique aux assemblées élues  et qui n'apparaît pas conforme à la réalité. Les rapports de " force " ne sont pas conformes aux rapports d'opinion, ce qui ne permet pas de mobiliser majoritairement toutes les forces pour les canaliser dans un seul sens.          
Il est important que se réalise le consensus sur les orientations fondamentales du système politique  et que ces dernières ainsi  que même  les règles du jeu politique fassent l'objet d'une transaction. Il sera difficile de faire progresser le pays vers l'objectif assigné et encore plus difficile de maintenir cette progression  dans la direction de la démocratie alors même  que cette dernière n'est pas approchée dans son explication sous les mêmes repères. Qui n'est pas démocrate et qui n'est pas républicain ? Tous les partis se réclament de la démocratie et tous se revendiquent républicains dans la mesure où république s'oppose à royauté.
Tout a été tenté dans le cadre du système politique actuel, mais les atteintes des objectifs sont partielles. Quand elles sont partielles,  elles s'annulent d'elles-mêmes car les vulnérabilités sont encore les mêmes. De ce fait, plus rien ne peut arriver comme attendu.  La paix n'arrive pas toute seule. Elle ne dépend ni exclusivement de l'amnistie générale pour ne pas parler des démarches de la concorde et de la réconciliation, ni exclusivement des moyens de force, et pas forcément dans la combinaison d'un pardon unilatéral et de l'usage de l'instrument militaire.  Les préoccupations ne sortent pas du cadre de la démonstration du retour de la paix et de la réconciliation. Or la violence est encore là, même si son intensité est nettement à la baisse. A qui faudrait-il confier l'étude des vulnérabilités et à qui et à quoi imputer celles-ci ?
Quand elles sont partielles,  elles s'annulent d'elles-mêmes car les vulnérabilités sont encore les mêmes. 
B. C.
 
Imprimer Envoyer cet article
 
 
 
 
 
Malgr Wall Street : Les Bourses europennes achvent la semaine en ordre dispers
Au cours de l'anne 2017 : L'industrie nationale a battu de l'aile
Journe internationale des migrants, le 18 dcembre : "Migrations sans danger dans un monde qui bouge"
Ain Tmouchent : 4 000 logements tous programmes confondus rservs la wilaya
Pourquoi plus rien ne dmarre ?
 
 
 
Pourquoi plus rien ne dmarre ?
On parle du modèle algérien de lutte contre le terrorisme, mais le terrorisme est encore là. Sa capacité de nocivité s'est beaucoup amoindrie, ...
   
  Lire la suite
 
 
Conqurir les marchs mondiaux
 
Dans un climat politique, social et économique aisément appréhendable, le gouvernement ne s'y trompe pas, qui, au-delà ...
 
 
 
 
 
   
   
  Edition en PDF
   
    Les rubriques
  Nation
  Regions
  Energie
  Reportage
  Culturelle
  Finance
  Focus
  Emploi
  Agriculture
  Multimedia
  Post Scriptum
  Conjoncture
  Zoom
  Internationnal
  Tendances et marches
  Maghreb
  Sport
  Afrique
   Débats
  Idees
  Analyses
  Contribution
  Documents
  
 
 
 
 
 
 
votant(s)| Oui: , Non:
 
 Oui Non
 
ENERGIE
Brent Londres 49,020   $/baril
WTI New York 42,250   $/baril
 
Devise Achat Vente
Dollar 113.4969 113.5119
Euro 132.7914 132.8657
Livre 150.6463 150.6862
Yen (100) 100.3332 100.3908
SAR 30.2626 30.2690
KWD 375.3204 375.7428
AED 30.8953 30.9078
 
 
 
SARL MPE
Maison de la presse Safir Abdelkader
Kouba, Alger Algérie
Administration :TEL+213 023 70 94 94
Rédaction        :TEL+213 023 70 94 61
                         TEL+213
                   
  Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez nous