Lundi 18-12-2017
Rechercher un article
   
   
 
Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez-nous
 
Conjoncture  
 
 
 
Le moral des populations et pas seulement
 
 
Mise à jour : 20-03-2017
 

Le moral des populations va en prendre un sacré coup à voir leurs enfants occuper dangereusement la rue et couper les routes. Le moral des policiers va en prendre un sacré coup, eux aussi sachant que leurs parents s'inquiètent de les voir contraints par les émeutiers à s'engager dans des actions de répression qui n'auraient jamais dû arriver si le dialogue avait été la base de l'action stratégique quotidienne des acteurs politiques toutes catégories confondues.
Lorsque les jeunes émeutiers et les jeunes policiers s'affrontent alors que la solution ne se trouve ni chez les premiers ni chez les seconds, c'est que quelque part, il y a un échec.
Peut-on dire qu'il y a un trop-plein de vie politique ou un vide politique ?
Où allons-nous et où n'allons-nous pas ?
Si les " apparentés au pouvoir " ne savent pas ce qui va se passer, si l'opposition ne sait pas non plus ce qui va se passer et surtout ce qui ne va pas se passer, car cette deuxième remarque devrait être plus importante, alors nous devons  conjurer et conjurer tous les périls.
Si sur le plan international, on disait que l'Algérie a retrouvé sa place, qu'en est-il pour ce qui concerne la politique interne ?
Tout va bien quand on est proche (ou quand on croit l'être) du pouvoir et tout va mal quand on est dans l'opposition. N'appelons-nous pas cela, impasse ?
 Avec quelles entreprises entrer dans l'économie de marché si celles existantes n'arrêtent pas de refaire sans cesse les mêmes recommandations. Il y a alors la terrible impression que les conditions d'une réelle mise à niveau ne sont pas encore réunies et que même l'on ne sache pas exactement quand celles-ci finiront par l'être.
Même au niveau du gouvernement, les partis semblent absents, quoi qu'ils puissent dire, puisque l'essentiel des  prérogatives pour ce qui concerne l'élaboration et la mise en œuvre des politiques d'action portant sur le futur économique ne relèvent pas des programmes de partis.
Peut-on alors se permettre de parler de forces politiques quand on évoque les partis politiques ? Cela paraît si peu crédible qu'une explication serait ainsi trouvée au fait que les jeunes populations préfèrent couper les routes et entrer dans des émeutes locales que de chercher la médiation des partis par le biais de leurs élus, tout comme des jeunes se sont laissés endoctriner au point de détruire leur  propre vie et celles des autres en cédant à ceux qui en avaient fait des " kamikazes ", tout comme d'autres acceptent de courir le risque de se noyer en Méditerranée, pourvu qu'ils tentent leurs chances de se retrouver ailleurs.
N. B.

 
Imprimer Envoyer cet article
 
 
 
 
 
Malgr Wall Street : Les Bourses europennes achvent la semaine en ordre dispers
Au cours de l'anne 2017 : L'industrie nationale a battu de l'aile
Journe internationale des migrants, le 18 dcembre : "Migrations sans danger dans un monde qui bouge"
Ain Tmouchent : 4 000 logements tous programmes confondus rservs la wilaya
Pourquoi plus rien ne dmarre ?
 
 
 
Pourquoi plus rien ne dmarre ?
On parle du modèle algérien de lutte contre le terrorisme, mais le terrorisme est encore là. Sa capacité de nocivité s'est beaucoup amoindrie, ...
   
  Lire la suite
 
 
Conqurir les marchs mondiaux
 
Dans un climat politique, social et économique aisément appréhendable, le gouvernement ne s'y trompe pas, qui, au-delà ...
 
 
 
 
 
   
   
  Edition en PDF
   
    Les rubriques
  Nation
  Regions
  Energie
  Reportage
  Culturelle
  Finance
  Focus
  Emploi
  Agriculture
  Multimedia
  Post Scriptum
  Conjoncture
  Zoom
  Internationnal
  Tendances et marches
  Maghreb
  Sport
  Afrique
   Débats
  Idees
  Analyses
  Contribution
  Documents
  
 
 
 
 
 
 
votant(s)| Oui: , Non:
 
 Oui Non
 
ENERGIE
Brent Londres 49,020   $/baril
WTI New York 42,250   $/baril
 
Devise Achat Vente
Dollar 113.4969 113.5119
Euro 132.7914 132.8657
Livre 150.6463 150.6862
Yen (100) 100.3332 100.3908
SAR 30.2626 30.2690
KWD 375.3204 375.7428
AED 30.8953 30.9078
 
 
 
SARL MPE
Maison de la presse Safir Abdelkader
Kouba, Alger Algérie
Administration :TEL+213 023 70 94 94
Rédaction        :TEL+213 023 70 94 61
                         TEL+213
                   
  Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez nous